S'abonner
Constructeurs

Voitures électriques : un marché toujours volatil au premier trimestre

Publié le 2 avril 2024

Par Christophe Bourgeois
6 min de lecture
L'électrique demeure un marché en grande partie porté par la fiscalité ou la nouveauté. Entre les différents dispositifs du bonus et l'éphémère leasing social, les constructeurs ne cessent de faire du yoyo dans le classement des ventes.
le BMW iX1 fait son apparition pour la première fois dans le classement des 10 première voitures électriques vendues en France. ©BMW

Sur les trois premiers mois de l'année 2024, les immatriculations de voitures électriques ont progressé de 23 % pour atteindre un volume de 79 782 unités et une part de marché de 17,9 %. L'électrique confirme sa troisième place des énergies les plus vendues en France. Mais si l'on prend un peu de hauteur, cette progression se révèle deux fois moins importante que sur l'ensemble de l'année 2023, période record qui avait enregistré une progression de 46 %.

 

La voiture électrique a connu un premier trimestre compliqué, chahuté par des mesures fiscales parfois soudaines et qui n'aident pas à stabiliser le marché. Entre fin 2023 et début 2024, l'attribution du bonus en fonction du score environnemental, le succès du leasing social et la fin du bonus pour les voitures électriques sur le marché des professionnels ont envoyé des messages contradictoires dont les conséquences ne se font pas encore pleinement sentir.

 

Vive le leasing social !

 

Dans ce contexte, Peugeot reste incontestablement la première marque électrique avec 14 197 immatriculations, principalement portées par l'e-208 (10 077), soit 71 % des ventes électriques. Une première place que la marque n'est pas prête de céder. Elle est effectivement la grande gagnante du leasing social dont les immatriculations continueront à se voir dans les semaines à venir, au fur et à mesure des livraisons.

 

Il est également intéressant de noter que le leasing social a permis à la marque de voir ses immatriculations d'électriques franchir la barre symbolique des 20 % de son mix énergétique.

 

En revanche, les deux autres ténors sont à la traîne. Tesla, qui a décidé depuis quelques jours d'augmenter ses prix, voit ses immatriculations perdre du terrain (-11,4 % ; 11 360). Difficile néanmoins de tirer des conclusions, car la marque américaine est coutumière des immatriculations en dent de scie en fonction de sa production industrielle.

 

Renault enregistre également une baisse de 13,3 % (10 219), une contre-performance qui s'explique en partie par la fin de vie de la Zoe, qui sort du classement du top 10 des modèles les plus vendus. En revanche, la Twingo E-Tech voit ses immatriculations bondir de 79,1 % (3 932 unités), soutenues par le leasing social et par la suppression du bonus sur la Dacia Spring.

 

La Dacia Spring en berne

 

Car la première victime de la fin du bonus pour les voitures électriques calculé selon le score environnemental est bien la Dacia Spring. Fin 2023, elle était la deuxième voiture électrique la plus vendue en France. Trois mois plus tard, ses ventes ont dégringolé de 65,5 % (2 853), pour atteindre péniblement la huitième place du classement.

 

Elle est dépassée par une MG4 en forme (+30,9 % ; 3 516), qui en dépit elle aussi de sa perte de bonus, a fortement été accompagnée par le constructeur chinois. Elle est également talonnée par un Peugeot e-2008 qui profite de la dynamique du leasing social (+98,6 % ; 2 806).

 

Résultat, le mix électrique chez Dacia est passé en l'espace de trois mois de 19 % à 7,5 %, ce qui fait chuter la marque roumaine à la huitième place du classement.

 

BMW et Volvo portés par la nouveauté

 

En revanche, trois marques ont surperformé ces trois premiers mois, pour diverses raisons. Pour BMW et Volvo, les bons résultats sur le marché de l'électrique sont clairement dus à l'arrivée de nouveautés.

 

BMW a en effet plus que triplé ses immatriculations : +327 %, soit 4 308 unités ! Cette performance s'explique par le récent lancement de la version d'entrée de gamme de l'iX1, l'iDrive 20 qui fait, pour la première fois, son apparition dans ce classement des modèles électriques les plus vendus. Au total, l'iDrive 20 s'est écoulé à 2 520 unités.

 

Ce modèle couvre 58,5 % des ventes électriques de la marque allemande. À moins de 100 unités près, BMW aurait même pu intégrer le top 5 du classement. Mais il est intéressant de noter qu'en parallèle, Mini, en pleine restructuration de gamme, a vu ses mises à la route d'électriques chuter de 32,7 % (647).

 

Volvo intègre également le top 10 grâce à l'EX30. Avec 2 472 immatriculations, ce SUV couvre non seulement plus des deux tiers des ventes de voitures électriques, mais il se positionne comme la voiture la plus vendue de la marque avec une part dans le mix de 41,5 %.

 

Citroën dit merci au leasing social

 

En revanche, les raisons du doublement des ventes électriques de Citroën sont à aller chercher du côté du leasing social. La ë-C4 a en effet connu une seconde vie grâce à cette mesure fiscale, puisque ses ventes ont explosé de 197 % pour atteindre 2 381 unités, ce qui représente près de 90 % des immatriculations électriques de la marque aux chevrons.

 

L'arrivée dans les mois à venir de l'ë-C3 devrait propulser Citroën au sommet des ventes électriques.

 

Top 10 des marques qui vendent le plus de VE (1er trimestre 2024)

Marque Volume  Évolution (%)  Part dans le mix énergétique (%)
Peugeot 14 197 + 71,3 20,9
Tesla 11 360 - 11,4 100
Renault 10 219 - 13,3 15,8
Fiat 7 703 + 39,5 64,2
MG 4 399 + 11,8 91,5
BMW 4 308 + 327 25,1
Volvo 3 600 + 258 60,5
Dacia 2 853 - 65,5 7,5
Citroën 2 657 + 100 7,2
Kia 2 300 + 19,4 58,3

(source : AAA-Data)

 

Top 10 des modèles électriques (1er trimestre 2024)

Modèle Volume  Évolution (%)  Part de marché toute marque (%)
Peugeot e-208 10 077 + 50,8 2,2
Tesla Model Y 6 504 - 30,5 1,5
Fiat 500e 6 074 + 9,7 1,4
Renault Megane E-Tech 4 851 + 8,8 1,1
Tesla Model 3 4 675 + 48 1,1
Renault Twingo E-Tech 3 932 + 79,1 0,9
MG 4 3 516 + 30,9 0,8
Dacia Spring 2 853 - 65,5 0,6
Peugeot e-2008 2 806 + 98,6 0,6
BMW iX1 2 520 NS 0,6

(source : AAA-Data)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle