S'abonner
Constructeurs

La production automobile accélère - un peu - la cadence

Publié le 31 janvier 2023

Par Christophe Jaussaud
5 min de lecture
Avec une amélioration de la logistique et de la disponibilité de certains composants, la production européenne devrait progresser de 8,6 % en 2023, à près de 14,5 millions d’unités. La France fera légèrement mieux, avec une hausse de 9,7 %.
Production
La production de VP et VUL en Europe devrait progresser de 8,6 % en 2023.

Le rebond tant espéré en 2022 n’a pas eu lieu. En effet, à la fin du troisième trimestre, la production européenne de véhicules légers (VP‑VUL) a fléchi de 6 %. Même si les trois derniers mois de l’année s’an­noncent un peu meilleurs, il sera diffi­cile d’éviter une baisse annuelle.

 

Selon les chiffres de S&P Global Mobility, la production continentale (28 pays) devrait être de 13,3 millions d’unités en 2022. Naturellement, les problèmes logistiques et les pénuries, notamment de semi‑conducteurs, sont les prin­cipaux facteurs qui expliquent cette situation.

 

Production europeenne VP-VUL 2023

 

Il ne faut pas négliger non plus l’assainissement du business des constructeurs, qui ne « poussent » plus de la tôle, pour vendre au meilleur prix. Cela étant, pour l’exercice 2023, certains des blocages devraient être levés et S&P Global Mobility envisage une produc­tion européenne en hausse de 8,6 %, soit 14,48 millions d’unités. Il faudra toutefois regarder de près les impacts de la situation actuelle en Chine, où l’épidé­mie de Covid rebondit fortement.

 

La Pologne va gagner 115 000 véhicules

 

Pour l’heure, l’Allemagne devrait connaître un net rebond avec une pro­duction attendue en hausse de 18,2 %, à 4,2 millions d’unités. L’Espagne, deuxième pays producteur en Eu­rope, devrait atteindre 2,3 millions de véhicules, en croissance de 7,8 %. La France complète le podium avec près de 1,5 million de véhicules légers pro­duits, en hausse de 9,7 %. Un volume encore bien loin des 2,2 millions de 2019.

 

La palme de la croissance revient à la Pologne qui devrait progresser de 27,9 % avec notamment la production dans l’usine Stellantis de Tychy des Jeep Avenger et Fiat 600. Ces deux modèles devraient totaliser plus de 60 000 unités en 2023. Le pays devrait donc atteindre une production globale de près de 530 000 véhicules et ainsi gagner près de 115 000 unités.

 

L’impact de la production de l'usine Tesla

 

Avec plus de 4,1 millions d’unités pro­duites en Europe, le groupe Volkswa­gen demeure, avec près d’un million d’avance, le leader continental en la matière. Ses usines devraient fabriquer 8,4 % de plus en 2023. Le groupe pourra compter sur nombre de nouveautés du­rant l’année avec notamment les Volk­swagen ID.7 sur le site d’Emden, l’ID.3 et le Tiguan à Wolfsburg, la Passat à Bra­tislava ou encore les Audi A4 (Neckar­sulm) et Q6 e‑tron (Ingolstadt) ou les Porsche Panamera et Macan à Leipzig.

 

Production europeenne VP VUL constructeur

 

Son dauphin, Stellantis, est également sur une belle dynamique avec une crois­sance envisagée de 15,3 %, soit un peu moins de 3,4 millions d’unités. En plus des Jeep Avenger et Fiat 600, le groupe dirigé par Carlos Tavares pourra no­tamment compter sur la montée en puissance de la 408 (plus de 40 000 uni­tés à Mulhouse (68)) ou encore de la C4 X (30 000 véhicules à Madrid). En fin d’exercice, Peugeot va commencer la production du nouveau 3008, à So­chaux, qui donnera sa pleine mesure en 2024.

 

Mercedes‑Benz, avec 1,37 million (+ 1,2 %), s’adjuge la troisième place de­vant l’Alliance RenaultNissanMitsubi­shi (+ 8,6 %) et ses 1,33 million d’unités. Le site espagnol de Palencia va monter en puissance avec l’Austral, puis l’Espace et en toute fin d’année, celui de Douai (59) produira les premiers exemplaires du nouveau Scenic 100 % électrique. Un pôle ElectriCity qui devrait encore gagner en volume en 2024 avec la pro­duction de la R5 à Douai, puis en 2025, de la R4 à Maubeuge (59).

 

À noter que la croissance de 8,6 % estimée par S&P Global Mobility pour l’année 2023 doit aussi beau­coup à la montée en cadence de l’usine allemande de Tesla. En ef­fet, ce site devrait totaliser plus de 340 000 véhicules cette année, soit presque autant que Jaguar‑Land Ro­ver (plus de 351 000).

 

Production 2023 lancements

 

Bien que cette année apparaisse plutôt bien orientée, Ford affiche toutefois un net recul de sa production. La marque à l’ovale bleu devrait reculer de 13,6 %, à quelque 545 000 unités. Faut‑il y voir l’im­pact de son virage, plutôt brutal, vers l’électrique ? Sans doute et rappelons que la production de la Fiesta sera stoppée d’ici à l’été 2023. Puis, Ford ne lancera la fabrication de son SUV 100 % électrique du segment C qu’en toute fin d’année dans l’usine de Co­logne, en Allemagne.

 

Toujours plus de SUV

 

Enfin, parmi les silhouettes produites en France, les SUV vont largement de­meurer en tête, avec plus de 600 000 uni­tés fabriquées (+ 4 %), mais les berlines vont afficher une belle dynamique avec + 13,7 % et près de 337 000 unités.

 

Il ne reste que peu de place en production pour les autres silhouettes. Seuls les breaks, avec près de 50 000 unités, tentent d’exister. Les monospaces, avec environ 5 000 exem­plaires, se retrouvent en voie d’extinction. Avec une croissance estimée de 16,9 %, les usines dédiées aux utilitaires légers de­vraient fournir 495 000 unités.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle