S'abonner
Services

Le salon Electric Test Days dans les starting-blocks

Publié le 10 juin 2022

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
Pour la troisième année consécutive, Paris (75) accueillera le salon dédié aux véhicules électriques, le 19 juin 2022. Cette édition des Electric Test Days marque l'arrivée de nouveaux constructeurs qui ont accepté de se joindre à la fête.
Près de 500 personnes devraient se rendre au salon Electric Test Days, le 19 juin 2022.
Près de 500 personnes devraient se rendre au salon Electric Test Days, le 19 juin 2022.

Le 19 juin 2022, les véhicules électriques ont rendez-vous au Parc Floral de Paris (12e) pour la troisième édition du salon Electric Test Days. Un événement qui a été imaginé par Yann Azran et Aymeric Weyland, figures du monde de la mobilité alternative.

 

Le salon ne perd rien de son essence. Une fois encore, il s'agit en priorité de proposer au public de venir essayer des véhicules électriques parmi les modèles les plus récents. "L'expérience reste le meilleur moyen de convaincre les consommateurs du plaisir qu'on éprouve à conduire un véhicule électrique", soutient Yann Azran.

 

L'accès au lieu sera gratuit et les particuliers sont invités à bloquer des créneaux sur le site internet de l'évènement pour monter à bord des véhicules et parcourir une boucle de quelques kilomètres. Les exposants choisissant la durée des rendez-vous disponibles. "Il y a ceux qui veulent maximiser les rotations et ceux qui veulent pouvoir prendre le temps de la démonstration", explique l'organisateur.

 

Ouverture à d'autres villes

 

Certaines marques ont disparu du plateau, notamment Seres ou Ford. En revanche, le salon Electric Test Days a attiré Audi et Cupra. Volkswagen, Skoda et Volvo ayant décidé de revenir. Des gammes représentées par les concessionnaires pour la plupart, notamment les groupes Ile-de-France Automobile (Kia), Elysée Est Autos (Volvo) ou VGRF (Volkswagen, Audi, Cupra, Skoda). "Nous avons encore des places", glisse Yann Azran.

 

400 à 500 visiteurs sont attendus. Tous des particuliers car, nouveauté du programme, la journée dédiée aux professionnels a été supprimée. "Nous allons l'organiser à la rentrée de septembre pour mieux concentrer les efforts", explique l'organisateur qui épouse la logique "ROIste" des constructeurs.

 

A lire aussi : Succès pour le premier salon électrique et hybride du groupe Lempereur

 

La suite s'écrira dans d'autres villes de l'Hexagone. Pour Yann Azran, 2023 doit ajouter cette évolution. Outre Paris, l'organisation souhaite dupliquer le salon Electric Test Days sur de nouveaux territoires "pour aller à la rencontre des Français". Peut-être que des concessionnaires à l'affût entreront en contact.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle