S'abonner
Distribution

Les ambitions de Jean Rouyer Automobiles

Publié le 1 mars 2023

Par Christophe Bourgeois
4 min de lecture
Pour sa quarantième année d'existence, le groupe Jean Rouyer Automobiles a vu son chiffre d'affaires progresser de 13 %. Une bonne dynamique que Jérôme Moinard, nouveau président du directoire, veut encore renforcer.
Jean Rouyer Automobiles Jérôme Moinard
Jérôme Moinard a pris officielement la présidence du directoire de Jean Rouyer Automobiles depuis le 1er janvier 2023. (photo : Jean Royer Automobiles)

En 2022, le groupe Jean Rouyer Automobiles a rejoint le club de moins en moins fermé des distributeurs milliardaires en chiffres d'affaires. Le distributeur choletais a en effet réalisé un chiffre d'affaires de 1,1 milliard d'euros, contre 850 millions en 2021. Il a commercialisé 45 605 véhicules dont 23 413 neufs.

 

L'année écoulée a été riche en actualité. Le distributeur a acquis en juillet 2022 le site de Retail Renault Group d'Angers (49), ce qui lui a permis d'intégrer 4 600 véhicules neufs et d'occasion dans son portefeuille. Deux mois auparavant, en avril,  l'opérateur avait pris le panneau Cupra à La Roche-sur-Yon (85) et à Trignac (44). Enfin, en septembre, le groupe a ouvert le centre Alpine à Nantes (44).

 

La sécurité, source de performance

 

Depuis le 1er janvier 2023, Jérôme Moinard a rejoint l'entreprise en tant que président du directoire. Il a fait l'ensemble de sa carrière chez Renault, principalement dans la partie production. Il a notamment été directeur de l'usine de Douai (59) entre 2017 et 2019, puis vice-président de la partie industrie du constructeur pour les régions Russie, Roumaine et Turquie.

 

"J'ai fixé quatre objectifs prioritaires pour cette année, présente-t-il. La sécurité de nos collaborateurs, la qualité de nos services, être à la part de marché France sur nos marques et plus largement accompagner le groupe dans sa croissance de manière rentable et durable."

 

"Notre premier objectif porte sur la sécurité, explique-t-il. Cela peut paraître incongru, mais outre le bien-être de nos collaborateurs au sein de l'entreprise, notamment dans les ateliers, la sécurité contribue à la performance de l'activité. N'oublions pas que 50 % de la performance d'une concession est portée par l'après-vente. Il s'agit donc d'un enjeu fondamental pour améliorer notre rentabilité."

 

Une rentabilité jusqu'à 1,4 %

 

"Sur le sujet de rentabilité, nous souhaitons nous inscrire dans une croissance progressive et pérenne", poursuit le dirigeant. En 2020, la rentabilité de Jean Rouyer Automobiles était de 0,4 %. Elle est passée à 0,9 % en 2021 et "selon les derniers résultats, non consolidés, elle devrait être entre 1,3 et 1,4 % en 2022".

 

A court et moyen terme, le groupe compte poursuivre sa politique de croissance externe en s'appuyant sur les constructeurs qu'il représente, à savoir les 14 marques des groupes Renault, VW, ex-FCA ainsi que Nissan et Kia. "Nous continuons à intégrer les reprises des sites RRG de Nantes (44), repris il y dix-huit mois. Et celui d'Angers, il y a six mois. Mais nous sommes prêts pour d'autres acquisitions", fait-il savoir.

 

Il n'est pas non plus fermé à l'idée de se développer sur d'autres secteurs d'activités. "Nous devons offrir à nos clients des moyens de mobilité, notamment pour ceux qui habitent dans les grandes villes", indique Jérôme Moinard. Si rien n'a été aujourd'hui tranché, le groupe regarde vers la distribution de vélos et de scooters électriques.

 

Sur le sujet du VO, le groupe qui dispose de sa propre enseigne Autobonplan va évoluer dans son organisation. "Jusqu'à présent, les modèles étaient vendus par l'enseigne, explique-t-il. Nous allons désormais les déployer dans les concessions qui ont besoin de renforcer leur flux VO sur leur site dans le but d'animer le réseau."

 

Former des carrossiers

 

Enfin très engagé socialement, notamment sur la formation, le groupe Jean Rouyer Automobiles compte lancer une école sur les métiers techniques, et plus particulièrement sur ceux de la carrosserie. "Nous sommes dans des régions de quasi plein emploi, nous avons du mal à recruter sur ces métiers alors qu'ils participent de façon très active à la performance de l'entreprise", explique le dirigeant. Elle sera en complément de l'école Cefodis-Auto qui forme chaque année quinze alternants au métier de vendeur automobile.

 

Pour rappel, Jean Rouyer Automobiles, qui a fêté l'année dernière ses quarante ans, emploie 1 800 collaborateurs, dispose de 62 sites principalement sur la façade atlantique. En 2021, il figurait à la 16e place du top 100 du Journal de l'Automobile.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle