S'abonner
Constructeurs

Le top 10 des marques les plus électriques

Publié le 6 novembre 2023

Par Christophe Bourgeois
5 min de lecture
Sur un marché tricolore de l'électrique qui progresse de 45,9 % sur les dix premiers mois de l'année 2023, pour atteindre 230 088 unités, Tesla reste indéniablement le numéro un des ventes. L'américain est suivi de très loin par Renault et Peugeot au coude-à-coude, tandis que MG lorgne le top 5.
Le Tesla Model Y reste la voiture électrique la plus vendue en France sur les dix premiers mois de l'année 2023. © Tesla

Sur les dix premiers mois de l'année 2023, les ventes de voitures électriques poursuivent leur croissance avec une part de marché de 16 %. L'électrique se place désormais comme la troisième énergie la plus vendue en France, derrière l'essence (pdm de 37,2%) et l'hybride non rechargeable (21,9%), mais désormais bien loin devant le diesel (9,8%).

 

En volume, il s'est donc écoulé 230 088 véhicules à batterie, en progression de 45,9 %. Ce segment reste dominé de très loin par Tesla, qui couvre près de 20 % de part de marché, soit 44 080 voitures.

 

Loin derrière, on retrouve dans un mouchoir de poche Renault et Peugeot avec respectivement 25 983 et 25 888 immatriculations.

 

Volkswagen en retrait

 

Grâce à la Spring (24 394), Dacia n'est pas loin non plus, tandis que MG (19 422) est sur le point d'intégrer ce top 5, en poussant Fiat (19 671), qui ne tient jusqu'à présent qu'avec la 500e, en attendant la montée en puissance de la 600e.

 

A lire aussi : Volkswagen présente l'ID.7 Tourer

 

Il est intéressant de noter que Volkswagen, malgré une gamme de trois véhicules (ID.3 , ID.4 et ID.5), peine toujours à convaincre sur le marché de l'électrique. Surtout, parmi les marques de ce classement, Volkswagen est celle dont les ventes de modèles électriques représentent la plus faible proportion.

 

Quant aux constructeurs premium, qui disposent de la gamme la plus large en modèles électriques, à savoir entre cinq à six modèles selon les marques, seule BMW se fait une place au soleil. Malheureusement, elle n'apparait pas dans ce top 10 car elle se fait griller la priorité à 14 exemplaires près par Mini, l'autre marque du groupe bavarois.

 

Top 10 des marques qui vendent le plus de VE (dix premiers mois 2023)

Marque Volume  Progression (%)  Part dans le mix énergétique (%)
Tesla 44 080 144,5 100
Renault 25 983 -23,7 11,3
Peugeot 25 888 13,2 13,2
Dacia 24 394 79,7 18,7
Fiat 19 671 42,3 59,9
MG 19 422 350 85,2
Volkswagen 9 625 42,9 10,1
Hyundai 7 177 -1,6 17,6
Kia 7 131 6,9 17,7
Mini 5 677 34,9 26

(source : AAA-Data)

 

Les dix premiers modèles

 

Dans le classement des dix premiers modèles, le changement le plus marquant est la disparition du Peugeot e-2008, qui est remplacé par le Kia Niro avec 4 427 immatriculations (+24,8 %).

 

Néanmoins, même si l'on retrouve les mêmes modèles, leur classement évolue quelque peu. Si la Tesla Model Y règne en maître absolu avec 29 291 immatriculations, triplant largement ses ventes par rapport à 2022, suivi par une Dacia Spring en pleine forme (24 394 ; +79,7 %), la Peugeot e-208 (20 427 ; 24,1 %) passe devant la Fiat 500e (19 368), malgré une progression plus forte (+40,8 %).

 

MG4 bientôt dans le top 5

 

A ce petit jeu-là, à noter également la MG4 (14 063) qui s'impose devant la Tesla Model 3 (13 668 ; +18,6%).

 

Il est tout aussi intéressant de souligner que les ventes de modèles électriques se répartissent par palier. On trouve dans un premier temps, la Tesla Model Y, qui flirte avec les 30 000 unités, tandis qu'un deuxième groupe, composé des Dacia Spring, Peugeot e-208 et Fiat 500e, soit des modèles du segment A et B, se démarque avec des volumes compris entre 20 000 et 25 000 unités.

 

Un troisième groupe se positionne sous la barre des 15 000 exemplaires avec deux modèles du segment C, la Renault Megane E-Tech et la MG4, dans laquelle s’intègre également la Tesla Model 3, qui elle, cas à part, s'inscrit dans le segment D.

 

Ensuite, le décrochage est beaucoup plus important car aucun des autres modèles de ce top 10 ne dépasse les 10 000 unités.

 

Un segment difficile

 

Cette segmentation montre encore une fois, s'il était encore nécessaire de le prouver, que l'avenir de la voiture électrique passera par des segments inférieurs. Pourtant, hormis la Citroën ë-C3 et la Renault R5, annoncées toutes les deux pour 2024 (et en 2025, les Volkswagen ID.2, Cupra Raval et Skoda dont on ne connait pas encore le nom du modèle), peu de constructeurs manifestent de l'ambition sur ce marché. Un sujet d'autant plus sensible que la rentabilité dans les segments A et B électriques reste encore compliquée à atteindre.

 

Il faudra également voir comment réagiront les constructeurs chinois, qui ne sont traditionnellement pas très présents sur les segments inférieurs. L'arrivée de Stellantis dans l'actionnariat de Leapmotor pourrait accélérer la carrière commerciale de la citadine T03.

 

Top 10 des modèles électriques (dix premiers mois 2023)

Modèle Volume  Progression (%)  Part de marché toute marque (%)
Tesla Model Y 29 291 350 2
Dacia Spring 24 394 79,7 1,7
Peugeot e-208 20 427 24,1 1,4
Fiat 500e 19 368 40,8 1,3
Renault Megane E-Tech 14 220 26,3 1
MG4 14 063 NS 1
Tesla Model 3 13 668 18,6 0,9
Renault Twingo E-Tech 6 348 -44,9 0,4
Renault Zoe 5 215 -53,7 0,4
Kia Niro 4 427 24,8 0,3

(source : AAA-Data)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle