S'abonner
Constructeurs

Cosmobilis intègre Bee2Link et va distribuer le chinois BYD

Publié le 17 octobre 2022

Par Christophe Bourgeois
4 min de lecture
Cosmobilis, maison mère de BYmyCAR, vient d'annoncer le rachat de Bee2Link, leader des outils digitaux pour le véhicule d'occasion. En parallèle, le groupe, qui a de fortes ambitions à l'international, va distribuer le chinois BYD en plus de ses 21 marques vendues en France. Une première concession a été ouverte à Paris (75).
Carlos Gomes (Cosmobilis) a annoncé le rachat de Bee2Link et la distribution de BYD.

Cosmobilis, maison-mère du groupe de distribution BYmyCAR, du loueur Ucar ou des VTC Marcel, poursuit sa stratégie d'acquisition dans le but d'être un acteur de l'automobilité globale en intégrant Bee2Link. Depuis une dizaine d'années, l'entreprise bourguignonne s'est spécialisée dans l'agrégation, sur une plateforme numérique, d'outils d'aide à la vente de véhicules d'occasion.

 

"Cette intégration va nous permettre d'avoir une maitrise globale du marché de la distribution", indique Carlos Gomes, directeur général de Cosmobilis. Cette acquisition permet surtout au premier groupe de distribution indépendant de France (derrière Emil Frey France, NDLR) de monter en puissance dans le monde du véhicule d'occasion.

 

A lire aussi : Jéremy Letout, Bee2Link : "Un outil innovant doit être lancé au moment le plus opportun"

 

En parallèle, le groupe va distribuer la marque chinoise BYD. "Nous venons d'ouvrir un site rue de Rivoli à Paris (75), à la place d'une concession BMW et nous prévoyons d'en ouvrir un deuxième rapidement, toujours à Paris", présente Carlos Gomes.

 

A terme, le panneau sera distribué dans d'autres régions où le groupe est présent. "Il s'agit d'un contrat de distribution classique", poursuit le dirigeant sans donner plus de détails. De son côté, BYD n'a pas souhaité communiquer sur sa stratégie de commercialisation en France. "Pour l'instant, BYmyCAR est notre seul interlocuteur pour la distribution", nous a indiqué le constructeur chinois. Une situation qui devrait malgré tout évoluer dans les mois à venir.

 

Selon nos informations, BYD serait en discussion avec Emil Frey France, qui distribuera également Wei, la marque de Great Wall Motor en France, ainsi qu'avec d'autres distributeurs de taille régionale. "Je ne peux pas vous indiquer combien de points de vente je compte ouvrir, mais je prévois de travailler qu'avec un petit nombre d'opérateurs bien implantés localement", indique Igor Makovetzki, responsable véhicule particulier chez BYD pour la France.

 

Un point d'entrée unique pour la mobilité

 

Le groupe Cosmobilis, qui a moins d'un an d'existence, a rappelé sa stratégie pendant la conférence de presse au Mondial de l'Automobile. "Nous voulons être un One Stop Shop, souligne Carlos Gomes. Cela signifie que nous voulons offrir à nos clients toutes les solutions d'automobilité, du permis de conduire avec En Voiture Simone, à l'acquisition de véhicule avec notre réseau de distribution BYmyCAR en passant par les services de mobilité comme la location, avec l'intégration de Ucar, qu'elle soit pour une heure, une journée, une semaine, un mois ou des années, sans oublier les services de VTC avec Marcel."

 

Cosmobilis va réaliser un chiffre d'affaires d'environ 2,4 milliards d'euros cette année. "D'ici quatre ans, notre ambition est d'atteindre les 5 milliards d'euros, indique Carlos Gomes. Cette croissance passera notamment par l'acquisition de points de vente en France, mais également par le développement à l'international."

 

Le groupe est actuellement présent en Suisse, en Espagne et en Italie. D'ici quelques mois, il s'implantera également en Belgique. "L'international représente aujourd'hui un chiffre d'affaires de 500 millions d'euros, note le dirigeant. Dans un futur proche, nous prévoyons que ce marché représentera un milliard d'euros."

 

A lire aussi : BYmyCAR reprend BMW et Mini à Madrid

 

Malgré une croissance externe portée par des acquisitions de points de vente dans les semestres à venir, "Cosmosbilis n'a pas vocation à être présent sur tout le territoire avec les 22 marques que nous distribuons, glisse Carlos Gomes. Néanmoins, notre ambition est de proposer à tous les acteurs de la distribution nos services de mobilité".

 

L'acquisition de Bee2Link en est le parfait exemple. Quitte, dans le futur, à devenir un constructeur comme c'est par exemple le cas du groupe Jean Lain Mobilités avec Kleuster ? "Je ne dit pas que cela ne se fera pas, mais c'est un tout autre métier", tient à rappeler celui qui a été patron de marque dans une autre vie.

 

La présence sur le salon, au milieu des - rares - constructeurs automobiles montre la volonté du groupe Cosmobilis de devenir un acteur global de la mobilité, et bien entendu, de le faire savoir, aussi bien auprès du grand public que des autres distributeurs, "tout en restant un acteur local auprès de nos clients", insiste Carlos Gomes.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle