S'abonner
Distribution

Jean Lain poursuit sa diversification avec le rachat de Kleuster

Publié le 25 septembre 2020

Par Alice Thuot
2 min de lecture
Le constructeur de triporteurs électriques est passé dans le giron du groupe Jean Lain. L’occasion pour le distributeur de poursuivre sa diversification et pour Kleuster de se développer, afin d’atteindre le millier d’unités par an.
Le groupe Jean Lain a intégré la start-up Kleuster.

 

Le groupe Jean Lain persiste et signe : après avoir entamé en 2018 la distribution de la marque Goupil, produisant des petits utilitaires électriques, le groupe dirigé par Jean-Michel Lain vient d’officialiser le rachat, en juillet dernier, de Kleuster. Cette start-up rhônalpine, fondée en 2012 par Gérard Tetu, a mis sur le marché le premier utilitaire triporteur à assistance électrique, fabriqué en France.

 

Baptisé Freegônes, ce dernier est capable de monter des pentes de plus de 16 % avec une charge utile de 350 kg, tout en disposant de 80 km d'autonomie et d’autres fonctionnalités comme des services connectés. Le Freegône, développé avec des entreprises régionales comme Lamberet, est aussi aujourd'hui le seul triporteur électrique ayant reçu la certification ATP, permettant de produire et maintenir du froid (jusqu'à -25°).

 

L’occasion donc pour Jean Lain d’étoffer son catalogue de véhicules alternatifs, pensé pour séduire les professionnels à la recherche de solutions pour leurs derniers kilomètres. Pour Kleuster, l’intégration au sein de l'un des plus importants opérateurs de France est synonyme de véritable coup de boost pour son développement via l’apport de moyens financiers et humains. En rejoignant Jean Lain, l'équipe la start-up bénéficie du support et de l’expertise du groupe dans divers domaines tels que la commercialisation, la distribution, le service après-vente, le marketing.

 

La start-up a depuis juillet renforcé ses équipe avec l’arrivé de Yannick Boulch en tant que directeur commercial. Sa mission : développer les ventes des produits, mais aussi créer un réseau de distribution national alors que cette représentation est désormais assurée localement, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, par Jean Lain. "Des perspectives internationales sont aussi en cours de réflexion car la demande est là", précisent les deux partenaires.

 

L’équipe de Kleuster s’est également enrichie d’un directeur technique, Pierre-Louis Dumas, qui aura sous sa responsabilité la partie R&D, la production, ainsi que le service après-vente. Côté production, la start-up s’est adjointe les compétences de la société Saint-Jean Industries, équipementier automobile qui assurera la production du Freegônes sur son site historique de Belleville-en-Beaujolais, dans le Rhône. 120 unités y seont produites d’ici la premier trimestre 2021, avec une montée en puissance progressive, alors que la vente de 1 000 unités par an est visée à l’horizon 2025.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle