S'abonner

homme de l'année

Revivez la cérémonie de l'Homme de l'Année
Luca de Meo, directeur général du groupe Renault, a été élu Homme de l'Année 2021 du Journal de l'Automobile. Découvrez les premières photos de la cérémonie de remise de prix, qui s'est tenue le 12 avril 2022 à l'Atelier Renault, à Paris.
Revivez la cérémonie de l
Luca de Meo : "Je veux positionner Renault comme une entreprise qui fait bouger les lignes"
À la tête du groupe Renault depuis deux ans, Luca de Meo conduit la destinée du constructeur dans une période qu’il juge comme étant "la plus confuse depuis 30 ans" pour l’industrie automobile. Entre la crise des semi-conducteurs, les arrêts de production liés au Covid, la guerre en Ukraine et les réglementations, il reconnaît que l’exercice est périlleux, mais l’avenir sourit aux audacieux et aux créatifs. Deux qualités qu’il possède.
Luca de Meo : "Je veux positionner Renault comme une entreprise qui fait bouger les lignes"
Luca de Meo élu Homme de l’Année 2021
Directeur général du groupe Renault depuis juillet 2020, Luca de Meo a été élu Homme de l’Année du Journal de l’Automobile. La stratégie entamée depuis son arrivée et ses premiers résultats ont été salués par une large majorité des membres du jury.
Luca de Meo élu Homme de l’Année 2021
Maxime Picat, Stellantis : "L’industrie ne peut plus naviguer à vue en fonction des pressions sur une technologie"
Directeur de Stellantis en Europe, Maxime Picat a été élu Homme de l’Année 2020. Pur produit de PSA, il maîtrise aussi bien les rouages des usines que la complexité des gammes, la conception des véhicules ou le commerce. Un parcours sans faute dans l'industrie automobile.
Maxime Picat, Stellantis : "L’industrie ne peut plus naviguer à vue en fonction des pressions sur une technologie"
Gilles Le Borgne, élu Homme de l'année automobile
Directeur de l'ingénierie du groupe Renault et membre du comité exécutif, Gilles Le Borgne a remporté l'élection de l'Homme de l'année, organisée par le Journal de l'Automobile. Les membres du jury ont souhaité saluer sa stratégie en matière d'électrification des véhicules et ses qualités humaines.
Gilles Le Borgne, élu Homme de l
Didier Leroy célébré à la 38e édition de l’Homme de l’Année
En présence de plus de 200 invités, Didier Leroy, numéro 2 de Toyota, a reçu le prix de l’Homme de l’Année dans le cadre de la 38e édition organisée par le Journal de l’Automobile. Une soirée où se sont succédé hommages appuyés et analyses des grands enjeux sur la mobilité.
Didier Leroy célébré à la 38e édition de l’Homme de l’Année
Didier Leroy, Homme de l’Année
Didier Leroy, vice-président exécutif de Toyota Motor Corporation vient de remporter l’élection de l’Homme de l’Année 2018 du Journal de l’Automobile. Le parcours automobile sans faute et la vision stratégique du numéro 2 de Toyota ont séduit le jury.
Didier Leroy, Homme de l’Année
Quand Norbert Reithofer dialogue avec le jury de l’Homme de l’Année
Fort d’un premier trimestre encore très dynamique (526 669 ventes pour le groupe, soit + 9 %), Norbert Reithofer peut envisager l’exercice 2015 avec sérénité. Mais son dialogue avec le jury nous emmène déjà plus loin, à un horizon 2020 riche en nouveaux défis, la réduction des émissions polluantes n’étant pas le moindre d’entre eux.
Quand Norbert Reithofer dialogue avec le jury de l’Homme de l’Année
L’Homme de l’Année en images
Soirée de prestige à l’ACF pour la remise du Prix de l’Homme de l’Année à Norbert Reithofer, président de BMW Group. Tous les temps forts en quelques instantanés.
“Norbert Reithofer est un président “Efficient Dynamics””
Toujours aussi mesuré et affable, Serge Naudin se pique pourtant soudain d’enthousiasme lorsqu’il s’agit d’évoquer la présidence de Norbert Reithofer. Eléments de portrait d’un grand dirigeant charismatique, mais volontiers discret.
“Norbert Reithofer est un président “Efficient Dynamics””
Radiographie d’une success-story
Nous avons sollicité Denis Schemoul et Ronan Noizet, analystes chez IHS, pour mettre en lumière quelques éléments de la réussite de BMW Group sous la présidence de Norbert Reithofer. Où il apparaît que Norbert Reithofer a quasiment réalisé un sans-faute tout en plaçant le groupe sur orbite pour des succès futurs. Extraits.
Paroles d’experts
Nous avons sollicité plusieurs experts renommés (*) pour évoquer BMW Group et cette petite musique de chambre aboutit à un concert de louanges. Cependant quelques nuances d’analyse se font jour, donnant matière à réflexion. Extraits. (*) EY et KPMG ont décliné notre invitation, mettant en avant que BMW Group était un client de premier ordre pour leur groupe.
Paroles d’experts
A l’heure du bilan
Celui de l’année 2014, comme celui de Norbert Reithofer à la tête de BMW depuis huit ans et demi, est quasiment sans tache. CA, ventes ou résultats atteignent des niveaux historiques. De quoi avoir les moyens de ses ambitions.
Qui pour succéder à Laurent Burelle ?
2014 a marqué une nouvelle année de croissance pour l’industrie automobile, y compris en Europe, même modestement, ce qui a aussi permis à certains généralistes d’entrevoir une éclaircie. Néanmoins, c’est encore le dirigeant d’un constructeur Premium qui tient la corde à l’issue du premier tour des délibérations du jury, en la personne de Norbert Reithofer du groupe BMW. L’alternative Tesla faisant encore flores, Elon Musk est en embuscade. Mais Laurens Van Den Acker, Jacques Aschenbroich ou Arnaud Deboeuf sont dans leur sillage.
Norbert Reithofer élu Homme de l’Année !
Les tendances du premier tour se sont confirmées et les délibérations se sont focalisées sur un quatuor composé de Norbert Reithofer (BMW Group), Jacques Aschenbroich (Valeo), Elon Musk (Tesla Motors) et Arnaud Deboeuf (Programme Entry de Renault), parfois aiguillonné par le duo Niki Lauda et Laurens Van Den Acker. Mais au final, Norbert Reithofer, président-directeur général du groupe BMW, s’est largement imposé, les résultats immaculés du groupe et l’affabilité du dirigeant faisant l’unanimité.
Norbert Reithofer élu Homme de l’Année !
L’Homme de l’Année en images
C’est dans les salons du Cercle de l’Union Interalliée que Laurent Burelle, non sans émotion, a reçu le Trophée de l’Homme de l’Année 2013, du Journal de l’Automobile. C’est aussi là qu’il a, une nouvelle fois, témoigné de son attachement à la famille, à l’entreprise, et à ses collaborateurs. En témoignent ces photos qui font la part belle à ses proches.
L’Homme de l’Année en images
Laurent Burelle dialogue avec le jury de l’Homme de l’Année
Sous un soleil printanier fort amène, Laurent Burelle a conversé avec les membres du jury de l’Homme de l’Année lors d’un déjeuner organisé au Cercle de l’Union Interalliée. L’occasion d’évoquer le succès de Plastic Omnium naturellement (voir JA n° 1201), mais aussi d’échanger sur des sujets plus généraux comme la filière automobile, l’innovation et la compétitivité de la France. Morceaux choisis.
Laurent Burelle dialogue avec le jury de l’Homme de l’Année
Laurent Burelle élu Homme de l’Année !
Les tendances du premier tour se sont confirmées avec les équipementiers français aux avant-postes aiguillonnés par la comète Tesla, fortement incarnée par Elon Musk. Mais au final, Laurent Burelle, président de Plastic Omnium, a réuni le plus grand nombre de suffrages, faisant l’unanimité autour de son groupe comme de sa personne.
Qui pour succéder à Ratan Tata ?
Après une année 2013 qui a accentué les inégalités face aux conséquences de la grande crise de 2008 et face au rythme de la reprise dans les différentes régions du monde, le jury de l’Homme de l’Année s’est à la fois tourné vers des valeurs sûres, comme Norbert Reithofer (BMW) par exemple, et vers des paris, comme Elon Musk (Tesla) ou Vincent Bolloré (Autolib’). Avec Laurent Burelle et Jacques Aschenbroich, les équipementiers français sont aussi bien placés, tandis que Carlos Tavares pourrait jouer les trouble-fête.
Ratan Tata élu Homme de l’Année !
Alors qu’aucun grand favori n’avait véritablement fait la différence lors du premier tour de délibérations, le second tour s’est révélé indécis et riche en débats. Mais au moment du vote, Ratan Tata a été largement élu. Volontiers discret, ce grand capitaine d’industrie n’en est pas moins très charismatique et symbolise parfaitement le nouvel ordre automobile mondial. Récit.
cross-circle