S'abonner
Constructeurs

Luc Donckerwolke, élu Homme de l’Année 2022

Publié le 7 février 2023

Par Catherine Leroy
4 min de lecture
Nommé président de Hyundai Motor Group, fin 2022, Luc Donckerwolke est à l’origine du renouveau stylistique des marques du groupe. Le jury de l'Homme de l'Année, composé de 27 journalistes du secteur automobile, a décidé de saluer à une large majorité la performance du groupe sud-coréen.
Luc Donckerwolke est élu Homme de l'Année 2022 du Journal de l'Automobile
Luc Donckerwolke est élu Homme de l'Année 2022 du Journal de l'Automobile

Quand du design naissent la stratégie et la réussite d’un groupe automobile ! L’élection, il y a quelques jours, de Luc Donckerwolke vient saluer le parcours de ce designer, promu à la fin de l’année 2022 au poste de président de Hyundai Motor Group. Charge qu’il va assumer en plus de ses fonctions de directeur en chef de la création (CCO).

 

Ce dernier a désormais pour mission de superviser la création des concepts du groupe, mais aussi de renforcer l’identité de ses trois marques que sont Hyundai, Kia et Genesis.

 

Arrivé chez Hyundai en 2016, Luc Donckerwolke a profondément révolutionné le style des marques. Deux ans plus tard, il lançait la nouvelle feuille de route stylistique, qui se veut même une philosophie.  Il a également insufflé une nouvelle image bien distincte pour chacune des deux marques présentes sur le marché européen. Puis il a décidé de lancer la marque haut de gamme Genesis sur le continent.

 

Cette distinction va bien au‑delà des marques puisque le groupe tourne la page de la stratégie des "poupées russes" qui se concrétise souvent par une silhouette similaire déclinée sur toute une gamme.

 

Le "Sensuous sportiness"

 

Qu’y a‑t‑il de commun entre une Hyundai Ioniq 5, Ioniq 6 et une Kia EV6 ? Pas grand‑chose sauf peut‑être cette fameuse idée de "sensuous sportiness" que doivent transpirer les modèles façonnés sous l’œil de Luc Donckerwolke.

Cette nouvelle philosophie, introduite dès 2018, a montré ses résultats depuis. L’Ioniq 5 a été élue voiture mondiale de l’année 2022, la Kia EV6 voiture européenne de l’année.

 

Pour le groupe Hyundai Motor, 2022 s’affiche sous une pluie d’étoiles : troisième groupe automobile mondial avec 7 millions de voitures vendues en 2022. Côté excellence, le groupe place également ses trois marques : Hyundai, Kia et Genesis en tête de l’étude 2022 US Tech Experience Index de JD Power (marques généralistes et premium). L’entreprise contrôle plus de 80 % du marché automobile coréen qui pèse aussi lourd que le marché français. Le groupe s’impose en Inde, en Chine et en Russie, mais aussi aux États‑Unis. Avec cette élection, le jury salue "les succès florissants et la liberté d’innovation du groupe coréen".

 

Mais c’est aussi l’occasion rêvée pour récompenser le parcours et l’ensemble de la carrière de cette personnalité. Même si l’entreprise doit à Euisun Chung, président exécutif, très discret, du groupe coréen, la vision stratégique. Le constructeur est désormais considéré comme un exemple dans cette industrie, au même titre que Toyota. Il est vrai que malgré ces trois dernières années de contexte de crise, empêchées par la pénurie de semi‑conducteurs et fragilisées par la pandémie de Covid‑19, le groupe s’est taillé une stature de leader.

 

Sur le sol européen, il est le seul constructeur (avec Toyota) à avoir réussi l’exploit de développer ses immatriculations avec 849 580 véhicules vendus (+ 2,6 %). Le groupe dispose désormais d’une part de marché de 9,2 % sur le continent. Une tendance qui se confirme largement en France avec une hausse de 4,3 % de ses immatriculations. Hyundai affiche une pénétration de 4,5 % et Kia de 4,1 %.

 

Rendez-vous en avril 2023 pour la cérémonie de remise du prix et faire plus ample connaissance avec ce nouveau membre du club des Hommes de l'année. Un club ouvert en 1981 et qui compte 45 personnalités du monde de l'automobile.

 

 

Le jury de l’Homme de l’Année

Taimaz Szirniks, AFP

Florence Lagarde, Autoactu.com

Stéphane Meunier, L’Automobile Magazine

Peter Sigal, Automotive News Europe

Bertrand Gay, AutoStratInternational

Albertina Torsoli, Bloomberg News

Michel Holtz, Caradisiac

Alain‑Gabriel Verdevoye, Challenges

Éric Bergerolle, Challenges

Lionel Steinmann, Les Échos

Aurélien Fleurot, Europe 1

Érik Bielderman, L’Équipe

Jean‑Christophe Lefèvre, Flottes Automobiles

Luc Bazizin, France TV

Christian David, free‑lance

Jean‑Pierre Lagarde, free‑lance

Serge Bellu, Grand Tourisme

Sylvain Reisser, Le Figaro

Rémi Le Bailly, Investir

La rédaction du Journal de l’Automobile

Sylvie Andreau, Le Journal du Dimanche

Sophie Fay, Le Monde

Dominique Chapatte, M6

Jean‑Rémy Macchia, Ouest France

Christophe Bourroux, RTL

Simon Chodorge, L’Usine Nouvelle

Cédric Freour, Sans Borne

 

Les règles du prix de l’Homme de l’Année

Depuis la création de ce prix en 1981, ses modalités d’attribution n’ont pas changé. Le Journal de l’Automobile, qui souhaite que la voix de tous les journalistes qui évoluent dans le secteur de l’automobile soit entendue, propose à cette communauté de professionnels de se prononcer sur l’homme qui a marqué l’année qui vient de s’écouler.

Deux tours sont organisés : le premier permet à chacun de promouvoir trois personnalités. Le second détermine le vainqueur. Le Journal de l'Automobile ne s'attribue qu'une seule voix. Le prix de l'Homme de l'Année s'avère ainsi la récompense représentative du secteur automobile en France.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle