S'abonner
Constructeurs

Luca de Meo : "Je veux positionner Renault comme une entreprise qui fait bouger les lignes"

Publié le 12 avril 2022

Par Catherine Leroy
13 min de lecture
À la tête du groupe Renault depuis deux ans, Luca de Meo conduit la destinée du constructeur dans une période qu’il juge comme étant "la plus confuse depuis 30 ans" pour l’industrie automobile. Entre la crise des semi-conducteurs, les arrêts de production liés au Covid, la guerre en Ukraine et les réglementations, il reconnaît que l’exercice est périlleux, mais l’avenir sourit aux audacieux et aux créatifs. Deux qualités qu’il possède.
Luca de Meo, directeur général du groupe Renault et Homme de l'Année du Journal de l'Automobile. (Photo Olivier Martin-Gambier)
Luca de Meo, directeur général du groupe Renault et Homme de l'Année du Journal de l'Automobile. (Photo Olivier Martin-Gambier)
Journal de l’Automobile : Vous avez suspendu la production dans votre usine russe basée à Moscou. Se pose désormais la question d’Avtovaz, qui est détenu à 68 % par Renault. Quelle est la situation actuellement ? Luca de Meo : Nos activités industrielles en Russie sont à l’arrêt. Cette décision a été difficile car la situation est complexe. Nous avons une responsabilité vis‑à‑vis de nos équipes. D’une part, nous avons l’usine de Moscou contrôlée à 100 % par Renault, qui emploie 1 700 personnes et qui produit des Renault. D[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle