S'abonner
Constructeurs

Le groupe Volkswagen lève le voile sur ses contrats d'agents

Publié le 5 juillet 2022

Par Catherine Leroy
3 min de lecture
En Europe, le groupe a fait le choix de distribuer ses véhicules électriques en adoptant le format de l'agence "non genuine". Le constructeur travaille avec le réseau pour le nouveau modèle économique et la relation entre les deux parties.
Le groupe Volkswagen va déployer les contrats d'agents pour la vente  de véhicules électriques  des marques.
Le groupe Volkswagen va déployer les contrats d'agents pour la vente de véhicules électriques des marques.

Clarifier la situation et lever une partie de la pression : c'est dans ces termes que Xavier Chardon, président du directoire de Volkswagen Group France, a évoqué les nouveaux contrats d'agents qui sont déjà mis en place pour la distribution de la marque Cupra, et qui arrivent également pour celle des véhicules électriques des marques du groupe. Pour la marque Volkswagen, le démarrage se fera pour la vente de l'ID. Buzz dont la commercialisation est prévue au second semestre 2022.

 

A lire aussi : Volkswagen se dirige vers des contrats d'agents pour la distribution de sa gamme électrique

 

"Nous voulons nous assurer que le client reste beaucoup plus longtemps dans notre écosystème, pour tendre vers un cycle de vente financé, un deuxième, voire un troisième. Nous voulons que, pendant ces cycles, la revente se fasse avec l’appui du réseau. Nous souhaitons sortir de cette logique du thermique où, après quatre ans, on perd 50 % de clients en après-vente. Le véhicule électrique est parfait pour changer de paradigme", a précisé le dirigeant lors de la présentation du bilan commercial du groupe.

 

Xavier Chardon (groupe Volkswagen France) et Vincent Montoux (groupe Suma)

 

Accompagné de Vincent Montoux, directeur du groupe Suma et président du groupement des concessionnaires Audi, Xavier Chardon estime que ce nouveau contrat apportera plus de transparence dans les prix dont la négociation semble anxiogène pour les clients. "Le client doit être accompagné vers l'électrification complète des véhicules neufs. Aujourd'hui le groupe a décidé du contrat 'agent et il faut que cette transition se passe le mieux possible", complète Vincent Montoux.

Confirmation du contrat d'agent "non genuine"

 

Le sujet est toujours en cours de finalisation entre le groupe et les distributeurs et piloté en interne par Luc Chausson. Mais le groupe poursuit dans le sens d'un contrat "non genuine" ou indirects c'est-à-dire non véritable puisque l'agent garde une certaine marge de manœuvre pour la négociation du prix avec le client.

 

Pour autant, cette forme de contrat n'est pas reconnue par la Commission européenne qui dans ses lignes directrices précise que seul le contrat d'agent véritable ou direct est accepté. Le Cecra, en avril 2022, avait en effet dénoncé ce type de contrat qui risqué d'être jugé comme pratique anticoncurrentielle.

 

A lire aussi : Bernard Lycke, Cecra : "Les constructeurs ont-ils bien perçu les obligations qui vont avec le contrat d'agent ?"

 

Le groupe Volkswagen garantit la marge à la voiture vendue, définit le prix, porte les stocks et gère les opérations marketing, ce qui signifie également l'arrêt des prélèvements liés à ces opérations.

 

De son côté, l'agent devrait juste gérer les opérations marketing en local (mais sans obligation) et le respect de standards.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle