S'abonner
Distribution

Volkswagen se dirige vers des contrats d'agents pour la distribution de sa gamme électrique

Publié le 22 octobre 2021

Par Catherine Leroy
2 min de lecture
Déja opérationnels en Allemagne, les contrats d'agents pour la distribution de la gamme électrique de Volkswagen devraient arriver également en France. Les discussions ont débuté avec les réseaux. Explications de Xavier Chardon, président du directoire du groupe Volkswagen.
Xavier Chardon, président du directoire du groupe Volkswagen en France.
Xavier Chardon, président du directoire du groupe Volkswagen en France.

Un peu plus d'an après l'application de ses nouveaux contrats de distribution, Volkswagen devrait prochainement proposer un nouveau cadre de relations avec ses partenaires pour la  distribution des véhicules électriques. Déjà testé en Allemagne et en Autriche, ce contrat d'agent a été présenté au groupement des distributeurs en Europe il y a quelques jours.

 

"Avec ce nouveau contrat nous sommes dans une logique de transparence de prix et de conditions commerciales. Mais nous nous engageons, dans ce contrat d'agent, à ce que nos partenaires aient une rémunération au moins équivalente à celle accordée dans le cadre du contrat de distribution que nous avons actuellement", nous a précisé Xavier Chardon, président du directoire du groupe Volkswagen.

 

Deux contrats d'ici la fin de 2022

 

A terme, ce sont donc deux contrats qui vont cohabiter pour le réseau Volkswagen. Un premier, en vigueur actuellement, et qui va toucher la distribution uniquement des véhicules thermiques. Ce dernier connaîtra uniquement des évolutions, par le biais d'avenants, une fois que le nouveau règlement européen aura été adopté par la Commission européenne. Un second qui va toucher la distribution des véhicules de la gamme ID. "Nous avons un très bon retour de notre expérience en Allemagne et en Autriche. Nous travaillons sur cette logique pour tous nos véhicules électriques, même si Cupra est plus en avance de phase actuellement", précise Xavier Chardon.

 

Ce contrat d'agent, qui pourrait être mis en place à la fin de l'année 2022, n'a pas encore été détaillé. Mais selon le président du directoire, le partenaire sera rémunéré, verra ses charges allégées, puisque le stock de véhicules sera porté par le constructeur. L'agent ID obtiendrait une participation aux ventes en ligne, et sera également rémunéré pour les services à activer, dans le cadre de la connectivité des véhicules, ou pour les contrats de financements.

 

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Xavier Chardon dans notre prochain numéro du Journal de l'automobile du mois de novembre 2021.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle