S'abonner
Constructeurs

Fisker prend l'eau, Nissan proposerait son aide

Publié le 5 mars 2024

Par Jean-Baptiste Kapela
3 min de lecture
Selon Reuters, Nissan serait en passe d’investir dans Fisker, fabricant californien de véhicules électriques en difficulté. Un accord estimé à 400 millions de dollars devrait être conclu ce mois de mars 2024.
Fisker Nissan
Sur la totalité de l’année 2023, seuls 4 929 Fisker Ocean ont été livrés pour une production de 10 193 unités. ©Fisker

"Fisker est en négociation avec un grand constructeur automobile", avait annoncé le fabricant californien de véhicules électriques dans un communiqué du 29 février 2024. Si un flou subsistait quant à ce "grand constructeur", Reuters annonce qu’il s’agirait de Nissan. Selon l’agence de presse britannique, le constructeur nippon serait en "pourparlers avancés" pour investir plus de 400 millions de dollars dans Fisker.

 

Cet accord pourrait être conclu dès ce mois de mars 2024 et permettrait au constructeur japonais d’accéder à une plateforme de pick-up électrique. Pour le fabricant américain, cela se traduirait par un soutien financier.

 

A lire aussi : Olivier Presse rejoint Fisker France

 

En effet, dans son bilan 2023, Fisker évoquait notamment le développement conjoint, a minima, d'une plateforme de véhicule électrique, dont la production se situerait en Amérique du Nord.

 

Selon Reuters, le partenariat permettrait à Nissan d’assembler le pick-up Alaska de Fisker dans une usine américaine dès 2026. D’autre part, le constructeur nippon aspire aussi à lancer son propre pick-up à batterie sur cette plateforme.

 

Des résultats décevants pour Fisker

 

Le constructeur américain n’a pas manqué de souligner ses difficultés financières pour l’année 2023. Fisker prévoit d’ailleurs de licencier 15 % de ses effectifs.

 

La marque californienne a indiqué dans son bilan avoir produit 4 789 Ocean au dernier trimestre 2023, dont 3 818 ont été livrés à ses clients. Sur la totalité de l’année 2023, seuls 4 929 modèles ont rejoint leur destinataire pour une production de 10 193 unités.

 

A lire aussi : Fisker cherche des concessionnaires

 

En ce qui concerne la distribution de la marque, Fisker assure que 250 concessionnaires en Amérique du Nord et en Europe ont manifesté leur intérêt. Néanmoins, seuls treize distributeurs ont signé des contrats d'agent.

 

Un contexte peu favorable

 

"2023 a été une année difficile pour Fisker, avec notamment des retards de nos fournisseurs, ainsi que d'autres problèmes, qui nous ont empêché de livrer le SUV Ocean aussi rapidement que nous l'avions prévu", poursuit Henrik Fisker, son PDG.

 

Ce dernier précise par ailleurs que la marque a fait face à "des vents contraires inattendus" dans le lancement de la vente directe aux consommateurs nord-américains et européens. À cela s’ajoutent aussi la hausse des taux d'intérêt, l’identification d’immobilier approprié ou encore la difficulté à recruter.

 

A lire aussi : Fisker nomme son premier agent en France

 

"En conséquence, nous avons pivoté vers un nouveau modèle de concessionnaire partenaire à la fin de 2023 et avons annoncé ce changement stratégique au début de janvier 2024", précise Henrik Fisker. Fisker prévoit malgré tout de livrer, en 2024, entre 20 000 et 22 000 Ocean dans le monde.

 

Les pure players de l’électrique en difficulté

 

Fisker illustre une nouvelle fois la défiance des marchés pour les pure players après les avoir pourtant glorifiés à la fin de la décennie précédente. Ainsi, Lucid, Rivian rencontrent également des difficultés similaires à trouver des investisseurs. Plus récemment en France, l'échec de l'introduction en Bourse d'Ampère, entité qui réunit les activités électriques de l'Alliance Renault-Nissan, avait été justifié par ce désamour des investisseurs.

 

A lire aussi : Lucid Motors licencie 18 % de son effectif

 

Les ventes décevantes, mais également un modèle économique pris en étau entre la guerre des prix et la hausse des coûts des matières premières, ont semé le doute auprès des marchés.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle