S'abonner
Constructeurs

Audi arrivera en F1 avec Sauber

Publié le 26 octobre 2022

Par Christophe Jaussaud
3 min de lecture
Le constructeur allemand fera son entrée en Formule 1 en 2026 comme motoriste de l'écurie suisse Sauber. Le bloc, répondant à la nouvelle réglementation, sera construit dans l'usine de Neubourg, à côté de Munich. Premier démarrage attendu en 2025.
Audi arrivera en Formule 1 en 2026 en motorisant les monoplaces de l’écurie Sauber.

Le groupe Volkswagen avait validé, au printemps 2022, les envies de Formule 1 de Porsche et Audi avec le changement de règlementation sur les moteurs en 2026.

 

Si l'accord un temps envisagé entre Porsche et Red Bull n'est plus d'actualité, l'arrivée d'Audi sur la grille en 2026 avait été confirmé, fin août 2022, à l'occasion du Grand Prix de Spa.

 

Aujourd'hui, nous savons comment Audi va entrer en F1. Le munichois sera, à partir de 2026, le motoriste de l'écurie Sauber dont les voitures resteront propulsées par un bloc Ferrari jusqu’à la fin de la saison 2025. En revanche, son partenariat avec Alfa Romeo prendra fin à l'issue de la saison 2023. En 2024 et 2025, l'écurie sera simplement baptisée Sauber, avant de devenir Audi en 2026.

 

La marque aux anneaux prévoit de prendre une participation dans le groupe Sauber afin de sceller cette association avec l'expérimentée équipe suisse, présente depuis 30 ans dans le Championnat du monde de F1, totalisant 544 courses dans la catégorie reine, avec une victoire (Grand Prix du Canada 2008) et un total de 27 podiums. Puis les deux sociétés se connaissent, Audi ayant utilisé, comme client, la fameuse soufflerie de Sauber pour le développement des protos des 24 Heures du Mans ou les modèles de DTM.

 

Premier démarrage en 2025

 

Le moteur hybride des futures monoplaces sera fabriqué au centre technique d'Audi Sport à Neubourg-sur-le-Danube, au nord de Munich, alors que Sauber développera et assemblera les F1 sur son site suisse de Hinwil.

 

"Nous sommes ravis de nous associer à une écurie aussi expérimentée et compétente pour notre projet en Formule 1", a expliqué dans un communiqué Olivier Hoffman, membre du conseil d'administration d'Audi, en charge du développement technique.

 

"Devenir le partenaire officiel d'Audi est non seulement un honneur et une grande responsabilité mais aussi la meilleure option pour l'avenir, et nous sommes parfaitement convaincus de pouvoir aider Audi à atteindre les objectifs qu'ils ont fixés pour leur aventure en F1", a insisté le patron de l'écurie Alfa Romeo Frédéric Vasseur.

 

Audi va remodeler son usine de Neubourg dès 2023 pour travailler sur le nouveau moteur F1 et les première vocalises du bloc sont attendues pour 2025.

 

"Il s'agit d'une super nouvelle", s'est réjoui dans un communiqué Stefano Domenicali, le président de la Formule 1, mais aussi ancien patron de Ducati qui appartient à Audi.

 

"La combinaison de ces deux noms est très enthousiasmante pour notre sport, cela démontre le succès grandissant de la F1 et la force de nos choix pour continuer à la faire grandir tout en misant sur la neutralité carbone d'ici à 2030 grâce au carburant durable", a-t-il encore déclaré. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle