S'abonner
Distribution

L'inflation des prix a rapproché Auto1 Group de la rentabilité

Publié le 28 février 2024

Par Gredy Raffin
4 min de lecture
Le bilan 2023 des activités d'Auto1 Group a été publié. Le spécialiste de la revente en ligne de voitures d'occasion a perdu du volume. Mais la dynamique tarifaire a été telle que l'entreprise allemande a entrevu la profitabilité sur un exercice complet.
Auto1 Group présente ses résultats 2023
Auto1 Group a vendu 586 084 voitures d'occasion, en 2023, soit -9,8 % par rapport à 2022. ©Autohero

Le troisième trimestre 2023 avait permis à Auto1 Group d'être rentable pour la première fois de son histoire. L'exploit n'a pas été reconduit lors du dernier chapitre de l'exercice. Dans le bilan financier, publié mardi 27 février 2024, le spécialiste de la revente en ligne de voitures d'occasion a fait état d'un Ebitda négatif de 4,5 millions d'euros au quatrième trimestre.

 

Tel aura été l'épilogue d'une année folle pour Auto1 Group. Avec "seulement" 43,9 millions de pertes l'an passé, la société allemande n'a jamais été aussi proche de présenter un rapport d'activité positif. D'une année à l'autre, le pure player a été cherché 122 millions d'euros pour rendre la meilleure copie depuis son introduction en Bourse en février 2021.

 

Auto1 Group doit cette performance au contexte de marché. Le niveau encore élevé du prix des voitures d'occasion a conduit à une amélioration du bénéfice brut et de la marge unitaire. Le premier indicateur a progressé de 8,1 % sur un an, à 527,9 millions d'euros. Quant au second, il a fait un bond de 20,5 %, à 899 euros de moyenne par véhicule revendu, tous canaux confondus.

 

Perte de volume et de chiffre d'affaires

 

Il fallait bien cela, car les ventes du géant du remarketing ont fondu. Auto1 Group a terminé sa course à 586 084 reventes de voitures d'occasion, soit -9,8 % par rapport à 2022. Un score bien loin des ambitions de la société opérant dans trente pays. Christian Bertermann, cofondateur et président, avait mis le cap sur un total de 625 000 à 690 000 transactions.

 

A lire aussi : Auto1 Group ouvre des lignes de crédit avec BNP Paribas

 

L'une des conséquences de ce ralentissement a été la perte de chiffre d'affaires. D'une année à l'autre, il s'est contracté de 16,4 %, à 5,462 milliards d'euros. Ce qui reste cependant bien plus élevé que le montant accumulé en 2021 par Auto1 Group, à 4,775 milliards d'euros.

 

"Nous avons considérablement amélioré l'équilibre des investissements, des coûts et des exigences de marge et avons atteint notre premier trimestre rentable d'Ebitda ajusté au troisième trimestre, tient à mettre en avant Christian Bertermann. Après avoir jeté les bases d'une croissance rentable à long terme au cours des douze derniers mois, nous visons à saisir l'énorme opportunité de marché de 700 milliards d'euros qui s'offre à nous avec une traction croissante".

 

Le BtoB et le BtoC sur la même trajectoire

 

Sur son activité principale, celle de la vente de voitures d'occasion à marchand, Auto1 Group a cumulé 523 018 transactions. L'acteur du remarketing international a ainsi perdu 10,7 % de volume. Il a de fait engrangé moins aussi. Le chiffre d'affaires a été de 5,477 milliards d'euros, soit -18,5 %.

 

Il y a des points de satisfaction tout de même. Le groupe allemand a dégagé 419,2 millions d'euros de bénéfice brut (+0,3 %) et 801 euros de marge unitaire moyenne (+12,2 %). Certains se souviendront que ce dernier indicateur avait plongé de 4,7 % entre 2021 et 2022. Auto1 Group est donc parvenu à redresser la barre.

 

A lire aussi : Le Parking observe une inversion de la courbe des prix des VO

 

Pour ce qui a trait aux ventes à particuliers, la filiale d'Autohero affiche un bilan tout aussi mitigé. En repli de 1,7 %, le volume de vente s'est arrêté à 63 066 unités. Il s'agit du premier mouvement baissier dans l'histoire de cette branche d'activité du groupe allemand. En conséquence, le chiffre d'affaires est repassé sous le seuil symbolique du milliard. Le bilan indique 998,9 millions d'euros, en perte de 5,5 %.

 

Mais comme pour la division BtoB, Autohero a gagné sur le plan financier. Le bénéfice brut s'est envolé de 54,8 % pour s'élever à 108,7 millions d'euros. La marge unitaire moyenne a fait encore mieux. Elle a grimpé de 64,8 % pour s'établir à 1 712 euros, d'après le rapport d'Auto1.

 

Profitable en 2024 ?

 

Au regard de ce bilan et des tendances de marché, Auto1 Group se projette sur un volume de 610 000 à 665 000 unités en 2024. La branche des reventes en BtoB devrait contribuer à hauteur de 540 000 à 595 000 transactions. Celle d'Autohero table sur 70 000 remises à la route avec une marge unitaire moyenne de 1 900 euros.

 

À l'échelle du groupe, le bénéfice brut devrait se situer entre 565 et 625 millions d'euros. Surtout, la direction allemande prend le pari d'avoir une entreprise profitable sur l'ensemble de l'exercice.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle