S'abonner
Distribution

Que pèsent Audi, BMW et Mercedes sur le marché VO ?

Publié le 6 avril 2022

Par Gredy Raffin
8 min de lecture
Pour le troisième épisode de l'analyse de la performance des marques sur le marché de l'occasion, le regard se tourne du côté des trois marques premium allemandes. Au cours des 12 derniers mois glissants, Audi, BMW et Mercedes ont su pleinement profiter de la dynamique du secteur, selon les statistiques de AAA Data.  
BMW conserve la couronne des VO premiums avec 252 419 immatriculations sur les 12 derniers mois (+5,3 %).
BMW conserve la couronne des VO premiums avec 252 419 immatriculations sur les 12 derniers mois (+5,3 %).

Elles font les beaux jours des sites de petites annonces. Elles sont une valeur refuge pour les acheteurs de véhicules d'occasion. Les marques premium allemandes, Audi, BMW et Mercedes restent de solides références du marché de l'occasion. Au cours des 12 derniers mois glissants (1er avril 2021 au 31 mars 2022) et en considérant tous les canaux et types de clientèle, ces trois familles de produits ont totalisé 735 917 transactions à particulier. Un score en hausse de 4,5 % par rapport l'année précédente, selon AAA Data.

 

Dans le détail, BMW conserve la tête de ce trio avec 252 419 unités (+5,3 %) devant Audi et ses 249 546 unités (+3,5 %) et Mercedes qui est crédité de 233 952 transactions (+4,7 %). Une performance d'autant plus remarquable que le marché dans sa globalité a poussé de 0,6 % sur la période, à 5 840 658 changements de main.

 

A lire aussi : Que pèsent Kia et Hyundai sur le marché de l'occasion ?

 

Toutes trois partagent un point commun : elles ont un mix d'immatriculations qui penche plus que les autres en faveur des clients sociétés. Ces derniers représentent 5 % des acheteurs d'Audi (12 492 unités), 5,9 % des acheteurs de BMW (14 839 unités) et 7,7 % des acheteurs de Mercedes (17 945 unités). Dans le top 20 des marques automobiles, seule Skoda rivalise avec cette statistique avec 7 % d'acheteurs professionnels (3 105 unités).

 

Sur le cœur de business, BMW et Audi font pratiquement jeu égal. En un an, 237 580 particuliers ont fait l'acquisition d'un modèle de la marque à l'hélice (+4,5 %), contre 237 054 clients d'Audi (+2,8 %). Avec 216 007 unités, Mercedes a progressé de 3,5 % d'une année sur l'autre. En comparaison, le marché est resté assez linaire, à 5 608 607 immatriculations à particuliers contre 5 607 821 l'année précédente.

 

Repli des véhicules de deuxième main

 

En grande majorité, les véhicules concernés s'avèrent être des produits de deuxième main. Ce qui est d'autant plus vrai chez Audi, où AAA Data rapporte un volume de 92 827 unités (37,2 % de pénétration) en repli cependant de 0,3 %. La marque aux anneaux progresse surtout sur les véhicules de 3e main (+7,1 %, à 64 414 unités) et de 4e main (+5,7 %, à 39 619 unités). Du côté de BMW, même typologie : les VO de deuxième main perdent -0,5 %, à 91 257 unités, tandis que ceux de 3e main bondissent de 12,7 % sur un an, à 64 646 unités, et ceux de 4e prennent 6,3 %, à 38 640 unités. Le phénomène s'accentue pour Mercedes avec -5,1 % de deuxième main (84 001 unités), +13,2 % de troisième main (66 503 unités) et +9,2 % de 4e main (38 878 unités).

 

Isolé, le segment des VO de moins d'un an réussit davantage à Audi. La marque aux anneaux a gagné de 29 %, à 14 013 unités, contre une baisse de 12,5 % pour BMW (12 769 unités) et de 10,2 % (11 827 unités). Ensuite, la marque à l'étoile reprend l'avantage du terrain des VO de 1 an et de 2 à 5 ans, malgré une fonte de 24,8 % sur le premier (à 16 509 unités) et grâce à une progression de 11,6 % sur le second (64 696 unités). Audi remporte la manche des VO de 6 à 10 avec 70 231 unités (+3,5 %) et BMW s'impose sur ceux des véhicules de 11-15 ans (57 397 unités ; +0,4 %) et de plus de 16 ans (52 867 unités ; +13,9 %).

 

Financement en ligne avec la tendance

 

Avec 73 767 unités au tableau, les VO aux couleurs d'Audi sont ceux dont l'acquisition se fait le moins souvent en point de vente (29,6 %). Les transactions se faisant à 70,4 % de gré à gré. A l'autre bout du spectre, le marché des Mercedes d'occasion dépend à 33 % des professionnels (77 261 véhicules). Entre les deux, les BMW s'immatriculent dans 30,8 % des cas chez des revendeurs (77 759 unités).

 

Comment sont financées les occasions haut de gamme ? Le schéma s'aligne sur la moyenne pour BMW et Audi. L'achat propre pèse pour 96,7 % des méthodes d'acquisition en France et ce il s'élève à respectivement 96,6 % et 96,9 % dans ces deux marques. Les clients Mercedes retiennent cette solution dans 95,3 % des cas. La marque à l'étoile qui performe également dans le registre de la LLD en étant tout simplement deux fois au-dessus de la moyenne nationale à 3,2 % de pénétration, contre 2,5 % pour BMW et 0,9 % chez Audi. Les clients de la marque aux anneaux privilégiant la location crédit-bail, à 2,3 %, contre 0,9 % chez BMW et 1,6 % chez Mercedes.

 

A lire aussi : Le marché français aime les Toyota d'occasion

 

Le mix des motorisations reste acquis à la cause du diesel. La pénétration de cette technologie est plus forte dans le camp de Mercedes (74,3 %) que dans ceux de BMW (71,4 %) ou Audi (65 %). Pour mémoire, la moyenne nationale au cours de la dernière année écoulée s'établit à 54,7 %. Un an auparavant, la part de marché du diesel dans les immatriculations de VO était encore de 76,7 % pour Mercedes, de 76 % pour BMW et de 69,9 % pour Audi. L'essence grappille du terrain. Les moteurs au sans-plomb ont représenté une pénétration de 23,7 % des immatriculations de BMW d'occasion (contre 21,4 % un an avant), de 28,5 % des Audi (vs 26,8 %) et de 21,7 % des Mercedes (vs 20,7 %)

 

L'électrification garde une place minime. Grâce à l'i3, BMW est crédité de 2 108 VO électriques, soit 0,8 % du mix des ventes de la marque. Les 630 Mercedes (0,3 %) et les 567 Audi (0,2 %) à côté relèvent donc de l'anecdote. Pour ce qui a trait aux hybrides rechargeables, 7 039 acheteurs ont choisi une BMW (2,8 % du mix), 4 711 ont opté pour une Audi (1,9 %) et 4 527 se sont tournés vers une Mercedes (1,9 %). A noter qu'avec 5 241 unités, la gamme Audi réalise une meilleure performance sur le créneau des hybrides non rechargeables (2,1 % du mix).

 

Immatriculations VPO Audi par âge et canal
Age Volume Evol Vol. BtoC Mix % Evol % Vol. CtoC Mix % Evol %
< 1 an 14 013 29 9 703 69,2 35,1 4 310 30,8 17,1
1 an 13 639 -19 7 400 54,3 -13,1 6 239 45,7 -25
2 à 5 ans 59 563 0,1 25 377 42,6 2,7 34 186 57,4 -1,8
6 à 10 ans 70 231 3,5 16 643 23,7 5,7 53 588 76,3 2,9
11 à 15 ans 55 088 4,3 9 308 16,9 -2,1 45 780 83,1 5,7
16 ans et + 37 012 11,6 5 336 14,4 3 31 676 85,6 13,1
Total 249 546 3,5 73 767 29,6 4,1 175 779 70,4 3,2

 

Immatriculations VPO BMW par âge et canal
Age Volume Evol Vol. BtoC Mix % Evol % Vol. CtoC Mix % Evol %
< 1 an 12 769 -12,5 9 433 73,9 -24,3 3 336 26,1 56,9
1 an 11 275 -16,6 6 154 54,6 -23,6 5 121 45,4 -6,2
2 à 5 ans 59 441 9,3 30 863 51,9 10 28 578 48,1 8,6
6 à 10 ans 58 670 9,4 15 205 25,9 12,7 43 465 74,1 8,3
11 à 15 ans 57 397 0,4 9 234 16,1 -4 48 163 83,9 1,3
16 ans et + 52 867 13,9 6 870 13 8,7 45 997 87 14,7
Total 252 419 5,3 77 759 30,8 -0,3 174 660 69,2 8

 

Immatriculations VPO Mercedes par âge et canal
Age Volume Evol Vol. BtoC Mix % Evol % Vol. CtoC Mix % Evol %
< 1 an 11 827 -10,2 9 208 77,9 -10,3 2 619 22,1 -9,9
1 an 16 509 -24,8 9 339 56,6 -23,5 7 170 43,4 -26,5
2 à 5 ans 64 696 11,6 30 276 46,8 13,7 34 420 53,2 9,9
6 à 10 ans 51 248 17,3 13 219 25,8 19,5 38 029 74,2 16,6
11 à 15 ans 39 104 -6,3 7 614 19,5 -10,2 31 490 80,5 -5,3
16 ans et + 50 568 12,6 7 605 15 6,9 42 963 85 13,7
Total 233 952 4,7 77 261 33 2 156 691 67 6,2
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle