S'abonner
Data Center

Le marché français aime les Toyota d'occasion

Publié le 9 mars 2022

Par Gredy Raffin
5 min de lecture
Parmi les marques les plus en vue sur le marché français des véhicules d'occasion, aucune n'a égalé la progression de Toyota au cours des 12 derniers mois. Un alignement des planètes a propulsé la gamme japonaise vers le sommet. Décryptage.
Toyota est l'une des marques les plus rentables avec 2% de rentabilité en moyenne.
Toyota est l'une des marques les plus rentables avec 2% de rentabilité en moyenne.

Si son début d'année se révèle des plus laborieux (-20,4 %, à 13 690 unités au cumul des mois) à l'image d'un marché du VN en nette contraction (-15,7 %, à 218 283 unités), Toyota rencontre un véritable succès sur le terrain de l'occasion. Encore en février dernier, la marque japonaise comptait parmi les très rares à ne pas dévisser. Selon AAA Data, Toyota a concerné 17 847 transactions tous canaux confondus, soit 6,1 % de plus que l'an passé. Après deux mois, elle a gagné 4,8 % avec un cumul de 22 997 unités.

 

A plus grande échelle dans le temps, Toyota fait preuve d'une attractivité inégalée. Au cours de la période courant de mars 2021 à février 2022, la gamme japonaise affiche la meilleure progression parmi les 20 marques les plus en vue. Au cours des 12 derniers mois, 186 416 changements de carte grise effectuées en préfecture avaient pour objet une voiture de la marque Toyota, soit 19,4 % de plus que l'année précédente. Pour juger de la performance, soulignons que le marché tricolore a pris 3,9 % dans le même temps, à 5 925 381 unités.

 

A l'avantage des professionnels

 

95,2 % des acheteurs de Toyota d'occasion se trouvent être des particuliers, une part inférieure à la moyenne du marché qui s'établit à 96,1 %. Sur un an, la marque a totalisé 177 414 transactions auprès de cette cible, soit tout 17,9 % de plus. Il faut regarder du côté de Kia (+18,5 %) et de Hyundai (+18,8 %) pour observer de plus franches augmentations.

 

En termes de canal, en considérant toutes les tranches d'âge de véhicules, Toyota ne penche qu'à 52,7 % en faveur des échanges entre particuliers, quand le marché global bascule à 64,6 % vers le CtoC. Les professionnels ont donc une carte à jouer. Ce qui est d'autant plus vrai sur le segment des VO de 1 an d'ancienneté, où les Toyota se revendent à 78,4 % par la voie des distributeurs (12 269 unités) contre une moyenne nationale à 63,1 %. Un niveau là encore inégalé. De manière globale, le rapport de AAA Data démontre que Toyota est toujours au-dessus de la moyenne sur le canal du BtoC.

 

Immatriculations VPO Toyota par canal et âge
Mars 2021 à  Fév.2022
Total BtoC CtoC
Volume Evol (%) Volume % Evol (%) Volume % Evol (%)
< 1 an 16109 20,4 10 382 64,4 15,6 5 727 35,6 30,1
1 an 12269 2,9 9 613 78,4 3,0 2 656 21,6 2,9
2 à 5 ans 60936 41,5 39 251 64,4 48,1 21 685 35,6 31,1
6 à 10 ans 32571 15,8 11 922 36,6 15,2 20 649 63,4 16,1
11 à 15 ans 34542 0,3 8 323 24,1 -7,6 26 219 75,9 3,1
16 ans et + 29989 18,9 4 823 16,1 11,6 25 166 83,9 20,4
Total 186416 19,4 84 314 47,3 23,1 102 102 52,7 16,5

Envolée des hybrides

 

Sans réelle surprise, les hybrides non rechargeables représentent la majeure partie des transactions tous canaux confondus. Au cours de la dernière année écoulée, 77 865 transactions ont été référencées, soit un volume qui s'est envolé de 48,6 %. Les versions essence suivent sur le podium avec 62 738 unités (+11,2 %). Les diesel en ont fait les frais puisqu'ils perdent 3,9 %, à 45 028 VO.

 

A lire aussi : Que pèsent Kia et Hyundai sur le marché de l'occasion ?

 

Le poids des professionnels dans les ventes et ce mix énergétique influence de fait le mode de financement. Derrière Kia (92,8 %) et Hyundai (92,6 %), Toyota a le taux d'achat en propre le plus faible du top 20, sur le marché de l'occasion (94,4 % contre une moyenne de 96,8 %). Il y a un an, il était de 96,7 %. D'après AAA Data, le financement en LCB est passé de 0,8 % à 1,3 % en un an (contre une moyenne de 1,5 %), tandis que la LLD a grimpé de 2,6 % à 4,2 % de pénétration (contre une moyenne de 1,5 %).

 

Immatriculations VPO Toyota par type de financement
Total Achat LCB LCD LCL LLD
Période Vol Vol % Vol % Vol % Vol % Vol %
Mars 2021 à  Fév.2022 186416 175 888 94,4 2 369 1,3 364 0,2 2 0,0 7 793 4,2
Mars 2020 à  Fév.2021 156148 150 940 96,7 1 201 0,8 2 0,0 6 0,0 3 999 2,6

 

 

Répartition des ventes VPO Toyota par nombre de mains (mars 2021 à février 2022)
Volume Parts (%) Evo (%)
0 1 004 0,5 19,0
2 98 182 52,7 23,4
3 48 646 26,1 16,4
4 22 349 12,0 13,3
5 9 741 5,2 13,7
6 3 936 2,1 14,5
7 1 546 0,8 15,5
8 595 0,3 14,2
9 235 0,1 13,5
10 115 0,1 22,3
11 40 0,0 -14,9
12 14 0,0 -6,7
13 10 0,0 -9,1
14 2 0,0 0,0
15 1 0,0 -
Total 186416 100,0 19,4

 

Immatriculations VPO Toyota par région (mars 2021 à février 2022)
Volume Evol (%)
Total marché 5925381 6,7
Total Toyota dont 186 416 19,4
Auvergne-Rhône-Alpes 22 089 17,0
Bourgogne-Franche-Comté 6 233 15,4
Bretagne 9 610 21,9
Centre-Val de Loire 6 118 17,2
Corse 1 517 19,2
Grand Est 12 599 19,5
Hauts-de-France 14 963 24,2
Ile-de-France 39 775 27,3
Normandie 7 875 18,4
Nouvelle Aquitaine 19 302 14,1
Occitanie 18 860 14,6
Pays de la Loire 10 948 13,1
Provence-Alpes-Côte d'Azur 16 527 18,4

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle