S'abonner
Distribution

Que pèsent Kia et Hyundai sur le marché de l'occasion ?

Publié le 9 février 2022

Par Gredy Raffin
6 min de lecture
La forte croissance des ventes VN a propulsé les marques Hyundai et Kia sur le devant de la scène. Du côté de l'occasion, elles rencontrent également un succès croissant. Décryptage du comportement d'achat des Français au cours des 12 derniers mois.
Kia et Hyundai ont représenté 1,1 % des transactions de VO au cours des 12 derniers mois.
Kia et Hyundai ont représenté 1,1 % des transactions de VO au cours des 12 derniers mois.

S'il y a deux marques qui peuvent se targuer d'avoir passé la crise avec des chiffres de vente valorisants, c'est bien Hyundai et Kia. Les deux sœurs sud-coréennes n'ont pas fait que rebondir en 2021, elles ont chacune établi un nouveau record d'immatriculations sur le marché tricolore. Hyundai a livré 45 241 véhicules et Kia 44 215 unités. De quoi leur octroyer à chacune des parts de marché de 2,7 %.

 

Mais qu'en est-il sur le terrain de l'occasion ? Durant la période de 12 mois courant de février 2021 à janvier 2022, Kia prend les devants avec 64 832 transactions de VPO comptabilisées par AAA Data sur tous les canaux confondus, contre 63 960 unités pour Hyundai. Des chiffres d'immatriculations qui en font respectivement les 17e et 18e marques du marché tricolore avec 1,1 % de pénétration chacune. Surtout, les deux sud-coréennes signent les meilleures progressions de la période, si l'on excepte Toyota. Kia gagne 17,5 % et Hyundai 17,5 %. Toyota affichant 17,9 % de croissance à 183 427 unités.

 

Des VO de deuxième main

 

Pour l'une comme pour l'autre marque, les transactions concernent principalement des véhicules qui entament leur deuxième vie. AAA Data rapporte que 59,2 % des Kia remises à la route sur la période (soit 38 353 unités) n'avaient eu qu'un propriétaire auparavant (contre 61 % l'année d'avant). Avec 17 002 transactions, les véhicules ouvrant un troisième cycle de possession ont représenté 26,2 % (+1,4 point sur un an).

 

Dans le bilan de Hyundai, les VO de première main pèsent 53,6 % des transactions sur les 12 derniers mois, à 34 306 unités. Une pénétration stable dans le temps puisqu'avec 29 117 unités entre février 2020 et janvier 2021, ce segment valait 53,5 %. Les véhicules entamant un troisième cycle de détention ont représenté 26,4 % (+O,5 point, à 16 859 unités sur les derniers 12 mois).

 

A lire aussi : Les ventes d'occasion entre particuliers font une nouvelle poussée en 2021

 

Sur le plan de la géographie, en excluant la Corse et son contexte exceptionnel d'augmentation des immatriculations de véhicules d'occasion sur la période (+14,1 % à 35 043 unités), où Hyundai s'envole de 41,6 % à 463 unités et Kia de 30,3 % à 297 unités, les régions favorables aux deux marques sont bien plus au nord du pays. D'une année sur l'autre Hyundai a réussi sa meilleure progression en Normandie. Les immatriculations ont bondi de 23,1 % à 3 150 unités. Avec +21,9 % et 7 522 remises en circulation, l'Ile-de-France se place derrière. Pour Kia, il faut regarder du côté des Hauts-de-France où 6 786 véhicules ont repris la route soit 23,6 % d'immatriculation en plus. La gamme Kia a également performée auprès des acheteurs du originaires du Grand Est (5 460 unités, soit + 22 %).

 

A l'avantage des professionnels

 

Sur cette période, le marché tricolore a totalisé 5 905 448 cessions de VO, dont 96,2 % (soit plus de 5,68 millions d'unités) à destination de particuliers. Kia comme Hyundai se trouvent au-dessus de cette moyenne. La première a attiré 97,9 % d'acheteurs particuliers et la seconde est montée à 97,6. Des statistiques en ligne avec celles de Nissan (97,9 %), Opel (97,7 %) et Seat (97,6 %). Dans le top 20, Seule Suzuki passe devant ce peloton avec 98,2 % de vente à particulier. Cependant, il faut souligner la dynamique. Avec +0,1 point pour Kia (à 2,1 %) et +0,3 point pour Hyundai (à 2,4 %), il apparaît que de plus en plus de clients catégorisés comme société ont fait le choix de ces marques sur le parc VO.

 

Presque plus que pour toute autre marque du top 20, les produits d'occasion de Kia et Hyundai s'acquièrent en point de vente. Au jeu du mix de vente entre BtoC et CtoC, la balance penche constamment en faveur des professionnels de toutes sortes. Cela s'observe d'abord sur les VO de moins de 12 mois qui s'achètent à 80,8 % pour les Hyundai et à 85,4 % pour Kia chez les distributeurs, quand la moyenne nationale s'établit à 61,1 %. Cela est également vrai pour les VO de 2-5 ans, dont 54,2 % des Kia (24 270 unités) et 56,8 % des Hyundai (19 607 unités) passent par des pros (contre 53,4 % de moyenne nationale). Sur le 6-10 ans et sur le 11-15 ans même constat.

 

Un mix qui glisse vers l'électrique

 

Les deux marques sud-coréennes partagent les ressources technologiques et leur plan produit suit à quelques mois près le même calendrier. Prenons tout d’abord Kia dont les volumes sont supérieurs. Sur l'année écoulée, 45,8 % (29 694 unités) des véhicules d'occasion de "l'équipe rouge" remis à la route fonctionnaient au gazole contre 51,2 % un an auparavant. Idem, les VO essence ont perdu du terrain passant de 39,7 % à 38,7 %, malgré leur croissance volumétrique de 14,6 % à 25 070 unités. L'électrification a influencé cette évolution. Sur un an, les HEV de Kia ont pris 3,1 points à 7,7 % (4 961 unités ; +95,2 %), les PHEV ont pris 1 point (à 1 370 unités ; +135,8 %) et les VE ont grappillé 0,8 point à 3,1 % (à 2 023 ; + 60,5 %).

 

A lire aussi : Les véhicules d'occasion thermiques limitent le recul en 2021

 

Dans "l’équipe bleue", le diesel est passé de 31 146 unités et 57,2 % de pénétration dans les ventes de VO à 31 299 unités et 48,9 % de pénétration. Dans le même temps, les Hyundai essence sont passées de 18 604 et 34,2 % de pénétration à 20 622 unités et 32,2 %. Là encore l'offensive électrique du VN a joué à plein. Les HEV ont gagné 1 point à 10,9 % grâce à une augmentation des ventes de 232,9 % à 6 988 unités. En grimpant de 193,6 % à 1 010 remises à la route, les PHEV ont vu leur part grimper de 1 point sur un an. En ce qui concerne les motorisations entièrement électriques, AAA Data rapporte une progression de 0,7 point à la faveur d'une envolée de 52,9 % des remises en circulation.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle