S'abonner
Data Center

Le marché de l'occasion établit un nouveau record en 2021

Publié le 3 janvier 2022

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
Au soir du 31 décembre 2021, les compteurs ont été arrêtés à 6 016 435 transactions de véhicules d'occasion en France. Un résultat qui constitue une hausse de 8 % sur un an mais surtout l'établissement d'un nouveau volume de référence pour le secteur.
Le ratio de vente 2021 est de 3,6 VO pour 1 VN, soit au-dessus des deux dernières années.
Le ratio de vente 2021 est de 3,6 VO pour 1 VN, soit au-dessus des deux dernières années.

2021 devient l'année de repère pour le marché tricolore du véhicule d'occasion. D'après les données d'AAA Data qui considèrent tous les canaux de ventes à particuliers, 6 016 435 VO ont été remis en circulation au cumul des 12 mois. Un chiffre à la fois en hausse de 8 % par rapport à l'exercice précédent et de 3,9 % par rapport à 2019 qui avait enregistré le précédent record.

 

Pourtant le second semestre n'a pas été un long fleuve tranquille. Le repli de 4,1 %, à 465 840 transactions en décembre a été une ultime preuve des fortes fluctuations mensuelles. Il convient de nuancer toutefois en rappelant qu'en 2020, les stocks et les intentions d'achats étaient au plus haut au sortir de la deuxième période de confinement. Sur l'ensemble de la seconde moitié de l'exercice 2021, la France a totalisé 2 899 274 immatriculations de VOP, contre 3 219 071 un an plus tôt, soit tout de même une contraction de 9,9 %.

 

Un ratio sans commune mesure

 

Durant la dernière année, il s'est vendu 3,6 véhicules d'occasion pour un véhicule neuf. Un ratio supérieur à ceux des deux bilans précédents. En 2020, le marché national représentait 3,4 livraisons d'occasion pour une seule d'un VN et, en 2019, il était encore de 2,6 VO pour un VN.

 

En tenant compte de tous les canaux, la pénétration des trois principales marques du secteur a reculé par rapport à l'année de référence 2019. Renault pèse 19,4 % des transactions en 2021 contre 20,6 % lors de l'année de référence. Peugeot est donné à 18 % (-0,4 point) et Citroën à 10,9 % (-0,6). Plus largement, toujours par rapport au même point de comparaison, soulignons que les 11 marques les plus représentées en volume (soit les trois françaises, les trois premium allemandes, Volkswagen, Ford, Toyota Opel et Fiat) ont cumulé 4 761 181 VOP soit 2,6 % de moins. BMW (-11,1 %), Audi (-12 %) et Toyota (-15,7 %) ne sont pas étrangères à cette tendance.

 

"Nous avions prévu dans notre bilan 2020 que le marché de la voiture d’occasion ferait au moins aussi bien que 2019 sinon plus et cette prévision s’est confirmée par une excellente année 2021, commente notamment Vincent Hancart, le directeur général d'AutoScout24 France. La crise des semi-conducteurs a eu de fortes conséquences sur l’automobile et les consommateurs n’ont eu d’autres choix que de se tourner vers l’occasion". Et d'analyser ensuite : "Pour 2022, nous estimons que le marché va revenir à un certain équilibre et ne devrait pas atteindre le niveau exceptionnel de 2021. Avec une possible sortie de crise des semi-conducteurs en seconde partie d’année, le marché devrait se stabiliser à des niveaux de prix et de volume plus raisonnables".

 

Retrouvez les statistiques dans la rubrique Data Center

 

Immatriculations VOP des 11 marques principales en France - AAA Data
Marque 2019 2021 Evol
Renault 1 169 366 1 190 879 1,8
Peugeot 1 081 403 1 064 370 -1,6
Citroën 654 254 667 321 2,0
Volkswagen 473 746 441 710 -6,8
BMW 258 742 229 915 -11,1
Audi 258 475 227 576 -12,0
Mercedes 240 122 217 861 -9,3
Ford 216 849 211 083 -2,7
Toyota 185 084 155 980 -15,7
Opel 180 285 190 776 5,8
Fiat 168 157 163 710 -2,6
Total 4 886 483 4 761 181 -2,6
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle