S'abonner
Data Center

Les véhicules utilitaires d'occasion glissent encore en novembre 2021

Publié le 2 décembre 2021

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
Toujours pas d'amélioration sur le front des utilitaires d'occasion. En novembre 2021, le marché a de nouveau accusé un repli de 3 %, à 70 366 unités. Les trois marques françaises font moins bien que la tendance.
Après 11 mois, le marché des utilitaires d'occasion gagne 14,3 %, à 827 023 unités.
Après 11 mois, le marché des utilitaires d'occasion gagne 14,3 %, à 827 023 unités.

Alors que le marché des véhicules particuliers de seconde main a repris des couleurs, celui des utilitaires de moins de 5,1 tonnes d'occasion est resté terne en novembre 2021. D'après les statistiques publiées par AAA Data, le segment a reculé de 3 %, à 70 366 transactions tous canaux confondus. Il s'agit de la sixième baisse mensuelle de volume consécutive en comparaison à l'exercice 2020. Après 11 mois, le marché conserve une bonne orientation tout de même. Il affiche une croissance de 14,3 %, à 827 023 unités.

 

Fiat s'extrait de cette spirale négative. La gamme Professional de la marque italienne a concerné 6 415 changements de propriétaire sur la période, soit 12,8 % de plus que l'an passé. Dans le top 10, il n'y a guère qu'Opel qui parvient également à terminer dans le vert. Les 1 416 VUL d'occasion échangés correspondent à une croissance de 2,3 %. En dehors de l'élite, Toyota peut se targuer de percer de 12,3 % avec les 938 transactions recensées à travers tous les canaux.

 

Ford, Mercedes et Volkswagen résistent

 

Pour le reste, le déclin se fait le dénominateur commun des bilans. Les trois marques françaises n'y échappent pas. Peugeot rend 3,7 % à 11 172 unités, Citroën perd 3,9 % à 11 457 VUL d'occasion et, en tête du classement, Renault glisse de 4,4 % à 21 336 transactions. Après 11 mois d'activité, la marque au losange cumule 247 157 unités, soit 12,4 % de plus que l'an passé. Citroën pousse de 15,7 % (139 198 unités) et Peugeot de 16,2 % (133 609 unités).

 

A lire aussi : Toyota France engrange de l'activité VUL pour 2022

 

Certes en repli, Ford, Mercedes et Volkswagen résistent par rapport à la moyenne. La marque à l'ovale rend à peine 1,6 % (4 347 unités) pour rester en avance de 16,3 % sur les scores de l'an passé (52 115 unités). Pour les produits Mercedes, le baisse se limite à 2,3 % (3 859 unités) ce qui amène la marque à 44 794 unités à fin novembre (+15,2 %). Quant à Volkswagen, AAA Data rapporte une perte de 2,5 % à 3 249 unités en novembre. Cela porte le total annuel à 37 32 unités, en hausse 18,8 %, soit le meilleur taux de progression annuelle du top 10 (ex-aequo avec Opel et ses 15 920 unités).

 

Nov. 2021 Jan. à  Nov.2021
Marque Volume Pdm % %Var Volume Pdm % %Var
Total 70 366 100 -3 827 023 100 14,3
Renault 21 336 30,3 -4,4 247 157 29,9 12,4
Citroën 11 457 16,3 -3,9 139 198 16,8 15,7
Peugeot 11 172 15,9 -3,7 133 609 16,2 16,2
Fiat 6 415 9,1 12,8 73 101 8,8 12,0
Ford 4 347 6,2 -1,6 52 115 6,3 16,3
Mercedes 3 859 5,5 -2,3 44 794 5,4 15,2
Volkswagen 3 249 4,6 -2,5 37 329 4,5 18,8
Iveco 2 179 3,1 -11,9 25 253 3,1 13,9
Nissan 1 470 2,1 -15,9 18 343 2,2 10,2
Opel 1 416 2,0 2,3 15 920 1,9 18,8
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle