S'abonner
Data Center

Le VO retrouve le chemin de la croissance

Publié le 1 décembre 2021

Par Gredy Raffin
4 min de lecture
En novembre 2021, le marché des véhicules particuliers d'occasion est parvenu à terminer en progression de 5,1 %, avec 465 898 unités. Un bilan qui met fin à plusieurs mois de replis successifs. Depuis janvier, la croissance est de 9,2 %.
Après 11 mois, le marché VO 2021 totalise 5 550 837 unités (+9,2 %).
Après 11 mois, le marché VO 2021 totalise 5 550 837 unités (+9,2 %).

Le marché du véhicule d'occasion a enfin renoué avec la croissance. Après plusieurs mois de reculs successifs, le rythme de transactions est reparti à la hausse. D'après les données de AAA Data, en considérant les canaux BtoC et CtoC, 465 898 véhicules particuliers ont changé de main au cours du mois de novembre 2021. Un volume supérieur de 5,1 % à celui de l'an passé. Les plus sceptiques pourront légitimement mettre en avant l'effet de base, puisque le mois de novembre 2020 avait été influencé par les mesures de restrictions de déplacement. Cependant, il convient de souligner que ce score est 0,5 % supérieur à celui de novembre 2019.

 

465 898 unités supplémentaires qui portent le cumul des remises à la route à 5 550 837 après 11 mois d'activité. Un total qui ne fait plus aucun doute sur l'atteinte d'un volume record en 2021. En effet, en comparaison à l'an passé, le marché est en avance de 9,2 %. Mieux encore, il s'avère être 4,6 % au-dessus des scores 2019 à point de passage identique. Sauf application de nouvelles mesures sanitaires contraignantes, le secteur va probablement dépasser la barre des 6 millions d'unités sur l'ensemble des 12 mois.

 

BMW et Audi font jeu égal

 

Conjuguées, les quatre marques françaises totalisent 229 968 achats par des particuliers tous canaux considérés. Si elles améliorent de 1,6 % les résultats obtenus en novembre 2020, elles demeurent 3,6 % en-dessous de ceux enregistrés en 2019. En détail, Renault a gagné 2,7 % (91 141 unités), Peugeot s'est maintenu (+0,3 %, à 82 740 unités), Citroën a pris 2,5 % (à 50 602 unités) quand DS Automobiles a grimpé de 8,6 % (à 5 485 unités). Au terme des 11 premiers mois, ces quatre marques totalisent 2 747 305, soit 5,9 % de plus que l'an passé.

 

A l'instar des trois références allemandes (Audi, BMW, Mercedes), le marché du premium se porte bien. En novembre, le trio a concerné 57 914 cessions, soit 5,5 % de plus que l'an passé. En comparaison à 2019, il s'agit d'un bond de plus de 8,3 %. De manière assez spectaculaire, les rivaux BMW et Audi ont pour ainsi dire fait jeu parfaitement égal. La marque a l'hélice est crédité de 19 808 unités (+6,5 %) quand celle aux anneaux est donnée à 19 804 unités (+4,4 %). Un cran derrière, Mercedes a tout de même progressé de 6,6 % sur la période à 18 302 unités. Après onze mois, les hausses individuelles dépassent les 15 points, voire les 16 points pour BMW et Audi.

 

A lire aussi : Les 10 points marquants du marché automobile en novembre 2021

 

Avec 36 382 unités, Volkswagen réalise une performance un peu en deçà de la tendance (+3,5 %). A l'inverse, au rayon des généralistes importés, Toyota se surpasse. D'une année sur l'autre, la marque japonaise s'envole de 34,2 %, à 15 666 unités (+21,7 % par rapport à 2019). Ce qui porte son total à 169 502 VO après 11 mois (+19,1 %). En novembre, ni Hyundai ni Kia, dont les évolutions sont respectivement de l'ordre de +29,5 % (5 222 VO) et +30,9 % (5 172 VO), ne parviennent à tenir le rythme d'accélération.

 

"On n'est donc plus dans l'euphorie du début d'année mais le marché semble trouver un nouvel équilibre entre offres et demandes, analyse Vincent Hancart, directeur général d'AutoScout24 France. Les consommateurs se tournent vers des marques alternatives qui enregistrent des performances exceptionnelles, ces marques offrant des stocks encore abondants et des prix raisonnables".

 

Toutes les statistiques du marché français sont à retrouver dans le Data Center.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle