S'abonner
Data Center

En Espagne, le marché continue sa progression

Publié le 7 juin 2024

Par Thomas Blanc
3 min de lecture
Un total de 95 158 véhicules neufs est sorti des concessions automobiles espagnoles en mai 2024. Depuis le début de l'année, le volume des ventes a augmenté de 6,8 %, avec 431 884 nouvelles immatriculations. Malgré cela, le marché reste bien en dessous des résultats de 2019 (-23 %).
Espagne marché
Le marché des voitures particulières électriques et hybrides rechargeables en Espagne a diminué de 11,8 % en mai 2024, avec 9 303 ventes et une part de marché de 9,6 %, soit deux points de moins qu'il y a un an. ©AdobeStock-Studio Romantic

Comme chaque mois depuis le début de l’année 2024, les concessionnaires automobiles espagnols font en mai mieux qu’en 2023. Les ventes de véhicules neufs ont augmenté de 3,4 % sur ce mois. 

 

Pour le total des cinq premiers mois de l’année, le marché fait logiquement mieux de 6,8 % (431 884 unités) comparé à 2023, selon le rapport publié par l'Anfac (association des constructeurs en Espagne).

 

À l'instar du reste de l'année 2024, gros coup de mou pour les entreprises, qui n'ont enregistré que 30 138 ventes, soit 10, 9% de moins que leur performance de l'an dernier (33 822).

 

Toujours suivant la tendance de cette année, les loueurs font grimper leurs immatriculations à 27 599, soit 27,1 % de plus qu'en mai 2023. Ainsi, depuis le début de l'année, leurs achats ont été 45,3 % supérieurs et sont de 105 985 unités.

 

Pour ce qui est des particuliers, seulement 2,5 % d'amélioration sur un an et une forte chute de leur part de marché sur ce mois de mai. Habitué à représenter près de 50 % des mises à la route, le canal des particuliers ne vaut que 39,3 % du marché espagnol.

 

Toyota règne en maître

 

Sans livrer le détail, les chiffres distillés par l'Anfac montrent que les modèles essence sont les plus vendus. Pour preuve, leur part de marché ne fait qu'augmenter, elle était de 37 % en février, 40 % en avril et 41 % en mai. Les diesels valent 10 % du marché, les autres motorisations 49 %.

 

Dans ce contexte, les ventes de véhicules électriques sont restées stables (- 0,2 % sur un an) à 4 525 unités. Ce qui porte à 20 179 le nombre de livraisons depuis le début de l'année, soit 2,4 % de plus qu'en 2023. Conjugués, les exemplaires électriques et hybrides rechargeables ont concerné 9 303 unités en février (-11,8 %) et 45 732 unités sur deux mois (+1,8 %).

 

Tesla a par ailleurs outrageusement dominé le secteur des 100 % électriques en mai avec 1 113 immatriculations, dont 793 Model 3 et 314 Model Y. Deuxième, Volvo n’a totalisé que 428 immatriculations.

 

A lire aussi : Le constructeur automobile chinois Dongfeng arrive en Espagne

 

Pour le reste, c’est Toyota qui mène toujours la danse avec 40 088 unités écoulées depuis le 1er janvier bien que la Dacia Sandero soit le modèle le plus vendu avec 13 068 ventes.

 

Seat sur son marché national réalise 27 929 immatriculations et Volkswagen clôture le podium avec 27 519 unités.

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle