S'abonner
Constructeurs

Les ventes électriques du groupe Volkswagen pataugent

Publié le 12 avril 2024

Par Damien Chalon
3 min de lecture
Les mises à la route de voitures électriques ont reculé de 3,3 % pour le groupe Volkswagen au premier trimestre 2024, avec une chute très prononcée en Europe. Cette baisse est compensée par la bonne tenue des modèles thermiques à l’échelle mondiale.
ventes mondiales T1 2024 volkswagen
Les ventes mondiales du groupe Volkswagen ont progressé de 3,1 % au premier trimestre 2024. ©Adobe Stock - nmann77

Le bilan n’est pas bon. A l’issue du premier trimestre 2024, le groupe Volkswagen voit ses ventes mondiales de voitures électriques reculer de 3,3 %, à 136 400 unités.

 

La situation est particulièrement préoccupante en Europe, avec des volumes en chute de 24,3 % (74 400 unités), et dans une moindre mesure aux États-Unis (-16,2 %) où les volumes n’ont jamais vraiment décollé (13 200 unités).

 

La forte poussée en Chine (+91,2 %, 41 000 unités) et dans le reste du monde (+40,6 %, 7 800 unités) ne suffit pas au groupe allemand pour parvenir à l’équilibre.

 

160 000 VE en portefeuille

 

Les dirigeants de Volkswagen tentent de minimiser cette contre-performance en communiquant sur un portefeuille de commandes conséquent de 160 000 voitures électriques. Les prises d’ordres auraient même plus que doublé (+154 %) en Europe de l’Ouest.

 

"L’augmentation des entrées de commandes de BEV en Europe laisse présager la croissance à venir sur ce segment pour l’exercice dans son ensemble, que ce soit sur notre marché historique ou dans le reste du monde", analyse Hildegard Wortmann, membre du comité exécutif étendu du groupe en charge des ventes.

 

A lire aussi : Volkswagen rebondit en 2023 mais reste prudent pour 2024

 

Le constructeur mise par ailleurs sur de nombreux lancements de modèles électriques dans les prochains mois pour remonter la pente. Volkswagen pourra compter sur l’ID.7 Tourer et l’ID.Buzz à empattement allongé, Cupra sur le Tavascan, Audi sur le Q6 e-tron et Porsche sur le Macan Electric.

 

La bonne nouvelle pour le groupe VW sur le trimestre est la bonne tenue des ventes de voitures thermiques (+4 %). Cela lui permet de terminer la période dans le vert, à 2,10 millions de mises à la route, un volume en hausse de 3,1 %.

 

Audi et Porsche en repli

 

C’est en Europe de l’Ouest que les ventes ont été les plus nombreuses, avec 790 100 unités, mais le bilan n’est pas brillant puisque le groupe accuse un repli de 0,7 %. En Chine (693 600, +7,6 %), Amérique du Nord (227 100, +4,8 %), Amérique du Sud (118 500, +14,4 %), Europe de l’Est (116 600, +2,3 %) et Moyen-Orient/Afrique (87 200, +6,8 %), la situation est plus favorable.

 

Concernant les marques, Volkswagen a enregistré une progression de 5,7 % sur le trimestre, à 1 079 700 unités. Skoda (+5,2 %, 220 500), Seat/Cupra (+10,6 %, 138 600), et VW VU (+7,8 %, 104 800) ont également tiré leur épingle du jeu.

 

Le pôle premium, en revanche, a décroché. Avec 396 900 immatriculations, Audi affiche un repli de 4,5 %. Porsche n’est guère mieux lotie avec 77 600 unités et un déficit de 3,9 % par rapport au premier trimestre 2023.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle