S'abonner
Constructeurs

Volkswagen rebondit en 2023 mais reste prudent pour 2024

Publié le 13 mars 2024

Par Nabil Bourassi
3 min de lecture
Le groupe automobile allemand a enregistré des ventes en forte hausse en 2023, mais sa marge opérationnelle se dégrade. Les résultats de Volkswagen sont meilleurs qu'attendus. Cependant, les perspectives inquiètent.
Volkswagen résultats financiers 2023
Les ventes de voitures électriques du groupe Volkswagen ont augmenté de 35 % en 2023 et représentent désormais 8 % du total. ©Volkswagen

Une année 2023 sous forme de "ouf" de soulagement. Après trois années difficiles, malmenées par la crise de la Covid et les pénuries de composants, notamment des semi-conducteurs, le groupe Volkswagen a fini l’année 2023 sous le signe du rebond. Les ventes ont augmenté de 15,5 % à 322,3 milliards d’euros. 

 

Les matières premières plombent les profits

 

Le bénéfice net progresse néanmoins moins vite (+13,1 %) à 17,9 milliards d’euros, ce qui est bien mieux que les attentes (le consensus tablait sur 15,7 milliards d’euros). Cela n’a pas empêché la marge opérationnelle de baisser en passant de 7,9 à 7 %. Le résultat opérationnel a été largement affecté par la couverture sur les matières premières (3,2 milliards d’euros) et s’affiche à 22,6 milliards d’euros (+2 %).

 

Pour autant, le groupe allemand s’est montré très prudent sur l’année 2024. Il vise des ventes en volume quasi stables (+3 %) pour un chiffre d’affaires en nette décélération (+5 %).

 

A lire aussi : Volkswagen Group France à l'offensive en 2024

 

La marge opérationnelle devrait rester dans une fourchette entre 7 et 7,5 %. Volkswagen estime que l’exercice sera plombé par de nombreux investissements dans de nouveaux modèles. Pas moins de 30 lancements sont programmés dans le monde pour les dix marques du groupe (dont Skoda, Seat, Audi…)

 

Cariad perd deux fois plus d'argent qu'il n'en gagne

 

En outre, le développement de Cariad, sa nouvelle branche dédiée au logiciel, et de PowerCo (fabrication de batteries) va continuer à requérir d’importants investissements. Les pertes de Cariad sont abyssales : 2,4 milliards d’euros pour 1,1 milliard de chiffre d’affaires. Mais le groupe précise que le chiffre d’affaires a augmenté de 30 % sur l’année.

 

Dans son communiqué, le groupe de Wolfsburg a indiqué que l’enveloppe d’investissement entre 2025 et 2029 serait ramassée grâce aux synergies et devrait atteindre 170 milliards d’euros sur la période, avec un pic en 2027 où ce budget culminera à 11 % du chiffre d’affaires.

 

Pour rassurer les marchés, le groupe a lancé en 2023 un plan d’économies de dix milliards d’euros. Car pour l'heure, le titre est sanctionné en Bourse, il est en baisse de près de 3 % après la publication des résultats financiers. Le titre était pourtant bien orienté depuis le début de l'année, et doit donc refluer sur une hausse de 13 %.

 

Les ventes de voitures électriques décollent enfin

 

Le groupe a également communiqué sur ses performances dans la voiture électrique et ainsi répondu à une critique récurrente sur des ventes décevantes. Le constructeur estime avoir fortement progressé avec une part de 8,3 % des ventes totales en voitures 100 % électriques, avec une pointe à 10 % au dernier trimestre. En tout, le groupe a vendu 771 000 voitures électriques, soit une augmentation de 35 %.

 

A lire aussi : Volkswagen réinvente sa gamme électrique à prix compétitifs

 

La branche dite des marques généralistes (Volkswagen, Seat/Cupra, Skoda) ont enregistré une marge opérationnelle en hausse de 5,3 %, mais elle reste relativement faible (3,6 %). La branche des marques dites "progressives" (Audi, Lamborghini, Bentley, Ducati) affiche une marge de 12,3 %, mais en baisse après prise en compte des effets de couverture de matières premières. Porsche a vu ses ventes augmenter à 37,3 milliards d’euros et a maintenu sa marge opérationnelle à 18,6 %.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle