S'abonner
Constructeurs

Le marché européen touche le fond en octobre 2021

Publié le 18 novembre 2021

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Avec seulement 665 001 immatriculations durant le mois d'octobre 2021, le marché européen plonge de -30,3 %. Il atteint un niveau jamais vu depuis 1990 et le début des relevés de l'ACEA.
Le marché européen a baissé de 30,3 % en octobre 2021.
Le marché européen a baissé de 30,3 % en octobre 2021.

Jamais aussi peu de voitures ont été immatriculées durant un mois d'octobre en Europe. En effet, avec 665 001 unités en octobre 2021, le marché européen a reculé de 30,3 % selon les chiffres de l'Association des constructeurs européens (ACEA). Il s'agit du volume le plus bas pour un mois d'octobre depuis les premières statistiques de l'association en 1990.

 

Après -23,2 % en juillet, -19,1 % en août, -23,1 % en septembre, il s'agit du 4e mois consécutif de baisse sur notre continent. Les principaux marchés marquent tous un fort recul : l'Italie a affiché une baisse de 35,7 %, l'Allemagne 34,9 %, la France 30,7 % et l'Espagne 20,5 %. La Pologne recule de 22 %, la Belgique de 35,3 % et les Pays-Bas de 23,7 %.

 

A lire aussi : Combien y a-t-il de semi-conducteurs dans une voiture ?

 

Sur les dix premiers mois de l'année, les ventes restent légèrement au-dessus du niveau de 2020, avec 8 191 709 immatriculations (+2,2 %). "Malgré la récente chute des ventes sous l'effet de la pénurie de semi-conducteurs, des gains réalisés plus tôt dans l'année ont permis de rester sur des chiffres intermédiaires positifs", souligne l'ACEA.

 

Dans ce contexte, certains constructeurs semblent s'en sortir. Ainsi le groupe Hyundai-Kia affiche +20,3 %, BMW-Mini +7,1 % et Toyota +15,7 %. Ils devraient finir l'année avec un volume supérieur à 2020. D'autres, pour l'heure en avance comme le groupe Volkswagen (+2 %) ou Stellantis (+3,1 %), devraient avoir plus de mal à conclure l'année avec un chiffre positif.

 

Enfin, les deux derniers mois devraient être décisifs pour limiter la casse chez certains constructeurs. Ainsi, après 10 mois, les immatriculations du groupe Renault sont en baisse de 9,6 %, celles de Daimler sont à -9,4 % et -14,4 % pour Ford. (avec AFP)

 

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle