S'abonner
Constructeurs

Le groupe Renault tombe à 2 millions de ventes en 2022

Publié le 18 janvier 2023

Par Damien Chalon
3 min de lecture
Les ventes mondiales du groupe Renault ont baissé de 5,9 % en 2022, à 2 051 174 unités. Des résultats commerciaux en repli pour la quatrième année consécutive. En revanche, mention spéciale à Dacia, qui a progressé de 13,2 %.
La Dacia Sandero a été le véhicule le plus vendu à particulier en Europe en 2022.

Pour la 4e année consécutive, les ventes mondiales du groupe Renault sont orientées à la baisse. En 2022, ses livraisons ont chuté de 5,9 %, à 2 051 174 unités.

 

En intégrant les activités en Russie, pays qu'il a quitté en mai 2022 en raison de la guerre en Ukraine, les ventes reculent de près de 26 % sur un an. Le groupe dominait le marché russe, avec près de 500 000 véhicules par an, notamment sous la marque Lada.

 

La barre symbolique des deux millions de véhicules se rapproche donc dangereusement pour le Français, qui voit sa marque principale, Renault, céder 9,4 % au cours des 12 derniers mois. Ses ventes sont tombées à 1 415 646 voitures particulières et utilitaires légers. Le résultat d’une stratégie davantage basée sur la valeur que sur les volumes.

 

3,5 mois de portefeuille de commandes

 

Dacia a représenté près du quart de l’activité en 2022 avec 573 837 mises à la route, un total supérieur de 6,8 % à celui de 2021. La marque économique du groupe surfe sur le succès de la Sandero, premier véhicule vendu à particulier en Europe depuis 2017. Le Duster suit à la deuxième place. La Spring et le Jogger sont eux aussi sur une bonne dynamique.

 

La marque sportive Alpine, relancée depuis peu, confirme pour sa part sa progression avec 3 546 unités vendues en 2022 (+33 %). A l’inverse, Renault Koreo Motors, la division du groupe en Corée du Sud, voit ses volumes plonger de 11,1 %, à 51 083 véhicules.

 

A lire aussi : Dacia : des ambitions qui ne sont pas low cost !

 

En termes de répartition géographique, le groupe Renault pointe à 470 280 livraisons en France avec une part de marché de 25,1 %. Suivent au classement l’Allemagne (161 146), l’Italie (141 108), la Turquie (135 639) et le Brésil (126 689). C’est au Maroc que sa part de marché est la plus élevée, 40,4 %, avec 65 287 immatriculations.

 

Le groupe n’effectue pas de prévisions commerciales pour 2023. Il indique néanmoins que son portefeuille de commandes en Europe reste à un niveau "record" de 3,5 mois de ventes, au 31 décembre 2022.

 

Les 15 principaux marchés du groupe Renault en 2022 :

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle