S'abonner
Constructeurs

BMW investit aux Etats-Unis pour développer ses productions électriques

Publié le 20 octobre 2022

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Afin de fabriquer six modèles entièrement électriques aux Etats-Unis d'ici 2030, BMW vient d'annoncer un investissement de 1,73 milliard d’euros dans le pays et son usine de Spartanburg. Le chinois Envision AESC, partenaire du bavarois, va également bâtir une usine de batteries pour alimenter ces futures productions.
L'usine américaine de BMW va produire 6 modèles 100 % électrique d'ici 2030.

BMW a annoncé, mercredi 19 octobre 2022, un investissement de 1,7 milliard de dollars (1,73 milliard d'euros) aux Etats-Unis pour produire des batteries et véhicules électriques dans le pays.

 

"BMW continue de déployer son plan vers l'électromobilité (...), a indiqué le groupe dans un communiqué précisant que cet investissement serait essentiellement consacré à "préparer la production de voitures électriques" dans l'usine de Spartanburg, en Caroline du Sud.

 

Avec une production de 1 500 véhicules de la gamme BMW X, cette usine est actuellement la plus grande de BMW dans le monde.

 

Le constructeur allemand annonce également la signature d'un partenariat avec le fabricant de batteries chinois Envision AESC, qui "construira une nouvelle usine de cellule de batteries" dans la région pour fournir Spartanburg. BMW vise une capacité de 30 GW par an.

 

A lire aussi : BMW s'appuiera sur six usines de batteries

 

L'objectif, pour le groupe allemand, est de "fabriquer six modèles entièrement électriques aux Etats-Unis d'ici 2030". "L'usine de Spartanburg (...) deviendra un moteur majeur de notre stratégie d'électrification", a déclaré Oliver Zipse, PDG de l'entreprise, cité dans un communiqué.

 

Cet investissement s'inscrit dans un plan de transition vers l'électrique tous azimuts pour BMW, et l'ensemble de l'industrie allemande. Le groupe a donc indiqué en mars qu'il visait deux millions de modèles électriques sur les routes fin 2025, promettant 13 nouveaux modèles électriques en trois ans.

 

Cet investissement aux Etats-Unis s'inscrit aussi dans un contexte commercial tendu entre Washington et les Européens, autour de subventions américaines sur les véhicules électriques. Des responsables de l'UE, ainsi que Paris et Berlin, s'inquiètent des crédits d'impôts décidés cet été par l'administration Biden en faveur des véhicules produits aux Etats-Unis. Ils craignent que cette politique détourne les grands groupes de l'Europe au profit d'investissements aux Etats-Unis. (avec AFP)

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle