S'abonner
Services

Les loueurs courte durée se préparent à un été 2022 difficile

Publié le 9 mai 2022

Par Catherine Leroy
5 min de lecture
Alors que les activités du tourisme et des voyages d'affaires reprennent, les loueurs courte durée souffrent d'un manque de véhicules et craignent pour la saison 2022. Pourtant, pour Guirec Grand-Clément, vice-président des métiers de la mobilité partagée de Mobilians, il est temps que le secteur soit reconnu à sa juste valeur.
Les loueurs courte durée ont enregistré 38 000 immatriculations depuis janvier 2022, en baisse de 40 %.
Les loueurs courte durée ont enregistré 38 000 immatriculations depuis janvier 2022, en baisse de 40 %.
Avec des mises à la route en chute de 40 % par rapport à 2020 et surtout de 63 % au regard de 2019, le secteur de la location de courte durée fait la grise mine. Depuis le début de l’année, les enseignes de location n’ont immatriculé que 38 518 véhicules particuliers, alors qu’habituellement, (hors année de pandémie), le niveau dépasse les 100 000 unités. "Les chiffres sont parlants. Nous ne sommes pas un canal prioritaire et nous subissons une baisse plus importante que les autres canaux de vente", fait remarquer Guirec Grand-Clément, vice-présiden[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle