S'abonner
Services

Just Rent ouvre sa place de marché aux concessionnaires

Publié le 14 septembre 2021

Par Gredy Raffin
4 min de lecture
L'émergence des nouveaux services de mobilité chez les concessionnaires conduit la société Just Rent à leur donner accès à sa plateforme. Dans un modèle d'affaires gagnant-gagnant, l'ambition est de couvrir le territoire avec des offres locatives multimodales.
Sous forme d'abonnement, Just Rent propose un service de mobilité avec des véhicules variés.
Sous forme d'abonnement, Just Rent propose un service de mobilité avec des véhicules variés.

Attirer les concessionnaires dans sa toile, tel est l'un des objectifs que se fixe désormais Just Rent. La plateforme de services de mobilité multimodales par abonnement a ouvert une place de marché en avril 2021 et souhaite désormais compter des distributeurs dans sa liste de fournisseurs de véhicules. Un modèle économique destiné à accroître l'empreinte territoriale de cette société spécialisée dans les formules locatives.

 

Le schéma opérationnel a été établi. Les concessionnaires garderont une grande liberté d'action. Après avoir créé un compte sur Just Rent, ils listent les véhicules disponibles à la location, fixe les durées possibles de contrat et le montant des loyers. Just Rent prend en charge l'acquisition des clients, puis sert d'intermédiaire entre les concessionnaires et les locataires pour l'établissement et la signature des contrats d'abonnement en ligne. La livraison du véhicule peut se faire à domicile, soit par le partenaire du concessionnaire, soit par une entreprise sur laquelle Just Rent entend s'appuyer.

 

En qualité de spécialiste du genre, Just Rent ajoute les prestations qui couvrent son activité historique. Le contrat comprend l'assurance tout risque, l'assistance et l'entretien. La commission au titre de rémunération est prélevée sur le montant du loyer (hors prime d'assurance). Le véhicule reste à tout moment la propriété du concessionnaire qui, au terme de la période de location, le récupérera pour en faire commerce sous la même forme ou de manière plus traditionnelle.

 

La marque blanche comme alternative

 

"Il y a un intérêt à travailler avec des véhicules d'occasion qui ne trouvent pas preneur, explique Alexandre Machado, le fondateur et dirigeant de Just Rent. Mais les concessionnaires pourront aussi proposer des produits neufs". Les voitures et les utilitaires ne sont pas les seules propositions à faire. Entre les vélos, les trottinettes et autres scooters électriques, de plus en plus d'opérateurs tels que Jean-Charles Verbaere (Unripe), Antoine Contardo (Yes My Car), Philippe Dugardin (Dugardin Mobility) ou Gérald Richard (Amplivolt) explorent le monde du deux-roues motorisé. Just Rent met sa place de marché à disposition de ce catalogue grossissant.

 

"Dès que nous aurons couvert la France avec ces fournisseurs, nous nous emploierons à dupliquer le modèle dans les pays voisins où les problématiques sont les mêmes et les réponses encore trop peu nombreuses", explique Alexandre Machado. La feuille de route inclut également une autre forme de collaboration. Dans certains cas, il fournit la plateforme de service en marque blanche aux distributeurs disposant des produits à loueur mais pas les compétences techniques en interne pour développer un environnement technologique complexe.

 

Levée de fonds en préparation

 

Sortie du bois en décembre 2020, Just Rent compte à ce jour 150 véhicules disponibles à la location. Cette flotte est constituée à 90 % de voitures, à 5 % de véhicules utilitaires et autant de moyens de déplacements divers (vélos, trottinettes, scooters). Les formules commencent avec un contrat de location de 6 mois avec reconduction tacite. En moyenne, les clients règlent un montant mensuel de 500 à 600 euros pour une voiture ou pour un utilitaire. Dans les deux cas, le premier prix étant à 399 euros par mois. Pour les autres types de véhicules – dont la part va croissante – Just Rent demande entre 39 et 150 euros en moyenne selon les modèles.

 

"Tous les véhicules peuvent être ensuite mis en location par le client pour réduire la facture", décrit celui qui milite pour une mobilité la plus partagée possible. Nouvelle preuve de sa conviction, il va prendre des contacts avec les spécialistes du covoiturage quotidien pour amener ses clients à s'inscrire à ces services afin, une fois encore, d'abaisser la note.

 

Lire aussi : Toyota se développe dans l'autopartage à Lyon

 

Le secteur de la mobilité consomme des ressources et d'autant plus en cette phase de transition vers des véhicules électrifiés au tarif plus élevé. Pour soutenir l'effort marketing et financer l'élargissement du parc, Just Rent se prépare à lever des fonds. Dans le premier scénario, Alexandre Machado vise un montant inférieur à 500 000 euros à court terme pour faire la passerelle vers une prochaine étape. Dans le second, il attire des investisseurs à hauteur de 1,5 million d'euros. Les réflexions sont encore en cours, tout comme pour la construction de nouvelles offres combinatoires.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle