S'abonner
Industrie

Northvolt lève encore des fonds

Publié le 16 janvier 2024

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Le fabricant de batteries vient de lever 4,6 milliards d'euros pour financer l'agrandissement de son usine suédoise, mais aussi étendre celle dédiée au recyclage. Northvolt poursuit par ailleurs d'autres projets d'implantation, notamment en Allemagne et au Canada, et travaille sur une batterie sodium-ion.
Nothvolt
Northvolt vient de lever 4,6 milliards d'euros auprès de 23 banques et de la Banque européenne d'investissement (BEI). ©Northvolt

Northvolt continue de tisser sa toile. Alors que les projets sont nombreux, l'entreprise suédoise vient de lever 4,6 milliards d'euros pour agrandir son usine de batteries dans le Nord du pays.

 

Cet emprunt géant, obtenu auprès de 23 banques et de la Banque européenne d'investissement (BEI), va aussi permettre d'étendre son usine de recyclage dont la mise en service est presque achevée et qui traite déjà ses premiers matériaux.

 

Le patron du groupe Peter Carlsson a salué "une étape importante de la transition énergétique européenne". Cette levée de fonds "nous permettra de réaliser le plein potentiel de Northvolt et démontre que les pratiques commerciales durables sont fondamentales pour réussir dans l'industrie d'aujourd'hui", a-t-il ajouté.

 

A lire aussi : Bruxelles autorise une aide allemande accordée à Northvolt

 

Northvolt est l'un des plus grands espoirs européens en matière de batteries au moment où le Vieux Continent cherche à rattraper son retard face aux géants asiatiques et américains dans cette production indispensable à la transition de l'industrie automobile.

 

Avec cette nouvelle levée de fonds, Northvolt a désormais récolté plus de 13 milliards de dollars pour assurer son expansion en Europe et en Amérique du Nord, explique-t-il dans un communiqué, citant ses projets en Pologne, en Allemagne, aux États-Unis ainsi qu'au Canada.

 

Et il rappelle avoir obtenu jusqu'à présent plus de 55 milliards de dollars de contrats de la part de clients clés comme BMW, Scania, Volvo Cars ou Volkswagen.

 

A lire aussi : Stellantis et Arkema investissent dans les batteries sodium-ion

 

Face à la Chine, qui domine le marché, l'Europe ne représente que 3 % de la production mondiale de cellules, mais elle a l'ambition de rattraper son retard et vise 25 % du marché à la fin de la décennie.

 

Fin novembre 2023, Northvolt a annoncé qu'il avait développé une nouvelle batterie sodium-ion, une technologie moins gourmande en métaux stratégiques. L'intérêt pour ce type de batterie a resurgi, car elles peuvent être fabriquées sans recours à certains métaux stratégiques, tels que le cobalt et le lithium dont le traitement est aujourd'hui dominé par la Chine. (avec AFP)

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle