S'abonner
Industrie

Northvolt croit toujours à la voiture électrique malgré les turbulences

Publié le 26 mars 2024

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
Lors de la présentation de la future usine de production de cellules de batteries en Allemagne, Peter Carlsson, président de Northvolt, s'est exprimé au sujet du marché des voitures électriques. Malgré un ralentissement observé depuis janvier 2024, le fournisseur suédois veut croire qu'il retrouvera bientôt sa dynamique.
Northvolt
Peter Carlsson, PDG de Northvolt. ©Northvolt

Continuer d'avancer malgré les vents contraires. Le président de Northvolt, Peter Carlsson, a expliqué que le groupe va poursuivre ses projets d'investissement dans la mobilité électrique. En dépit du ralentissement observé sur le marché, le dirigeant du fournisseur suédois de batteries pour véhicules électriques affirme garder confiance dans la dynamique.

 

"Nous voyons aujourd'hui quelques nuages ​​dans le ciel, nous constatons un léger déclin de la tendance générale des véhicules électriques, mais je pense que lorsque vous prenez du recul et regardez la transition, la mégatendance et le changement sous-jacent sont là", a-t-il déclaré selon Reuters, en marge de la présentation de la future usine de production de cellules, à Heide, dans le nord de l'Allemagne.

 

A lire aussi : ACC lève plus de 4 milliards d'euros

 

Après avoir atteint une part de marché de 14,6 % sur l'ensemble de l'année 2023, dans l'Union européenne, les voitures électriques ont reculé depuis janvier 2024. Selon les données de l'ACEA, l'association des constructeurs automobiles européens, les véhicules à batterie totalisent 11,5 % des immatriculations après deux mois d'activité.

 

Le président de Northvolt admet que les effets de hausse combinés des matières premières, des prix de l'énergie et des taux d'intérêt ont créé des "obstacles". Cela dit, Peter Carlsson prévoit que le segment des véhicules électriques ne s'arrêtera pas pour autant d'avancer en Europe.

 

Démarrage de production en 2026

 

Comment aurait-il pu tenir un autre propos alors que son groupe vient de valider les plans de Northvolt 3 ? Cette usine est saluée par le chancelier allemand, Olaf Scholz, comme un signe de l'attractivité du pays. Elle a nécessité une enveloppe budgétaire de 4,5 milliards d'euros et devrait générer 3 000 emplois. Ce qui a encouragé la Commission européenne à approuver le versement d'une aide de 902 millions d'euros.

 

"Nous voyons maintenant sur le marché des produits encore plus puissants, qui seront également fabriqués ici à Northvolt 3, ce qui favorisera une adoption encore plus forte des véhicules électriques", a fourni pour autre argument Peter Carlsson. L'assemblage des cellules dans cette future usine débutera en 2026. L'extension finale du site devrait être achevée en 2029.

 

Pour mémoire, en août dernier, le producteur suédois de batteries lithium-ion a levé 1,2 milliard de dollars. Cela portait à plus de neuf milliards de dollars les fonds obtenus depuis 2017 au moyen de dettes et de capitaux propres. Northvolt a ajouté encore 4,6 milliards en janvier passé afin d'agrandir son usine domestique.

 

Au cumul, l'entreprise nordique revendique plus de 55 milliards de dollars de chiffres d'affaires en portefeuille. BMW, Volkswagen, Volvo Cars et Scania comptent parmi les premiers clients du fournisseur.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle