S'abonner
Distribution

Mini passera sous contrat d'agent en 2024

Publié le 18 octobre 2023

Par Christophe Bourgeois
3 min de lecture
À partir du 1er janvier 2024, le réseau Mini passera sous contrat d'agent en Italie, en Suède et en Pologne. Le groupe BMW indique que le déploiement pour les autres pays se fera progressivement. Pour la marque BMW, le calendrier de 2026 est toujours d'actualité.
Mini contrat d'agent
Mini passe sous contrat d'agent en Italie, Suède et Pologne. ©Journal de l'Automobile

Le groupe BMW vient d'annoncer le déploiement du contrat d'agent pour la marque Mini en Italie, en Pologne et Suède, à compter du 1er janvier 2024. Les autres pays européens suivront progressivement, la transition étant prévue pour BMW à partir de 2026.

 

A lire aussi : Contrats d’agent : entre retards et rétropédalages

 

BMW présente cette évolution comme un modèle positif pour tous les acteurs, aussi bien pour les clients, le réseau et bien entendu, le constructeur lui-même. "Une tarification standard à l'échelle nationale pour des modèles de véhicules identiques garantira la transparence des prix pour les clients. En outre, au fur et à mesure de la transition vers le modèle d'agence, BMW Group digitalisera l'ensemble du processus d'achat, donnant aux clients le choix entre l'achat en ligne et l'achat physique, et permettant de passer de l'un à l'autre de manière transparente. Tout cela sera rendu possible grâce à un système informatique intégré de bout en bout, ainsi qu'à un accès total au réseau de vente lié à l'entreprise", commente BMW.

 

Un modèle connu par BMW

 

Dès aujourd'hui, les clients italiens, polonais et suédois de la marque peuvent donc passer des précommandes en ligne pour les Mini Cooper électrique et Countryman dans le cadre de ce nouveau modèle de vente.

 

A lire aussi : Mini recourra à des ventes directes de VO en 2024

 

Pour rappel, BMW a été le seul constructeur à avoir testé le modèle d'agent, au milieu des années 2010 lorsque que la marque a lancé la gamme électrique "i". Bien que le contexte était différent à l'époque, avec des ventes électriques balbutiantes, la réussite de ce modèle a été assez discutable, puisque le constructeur s'était assez vite appuyé sur son réseau de concessionnaires.

 

Sur ce sujet, les constructeurs avancent d'ailleurs en ordre dispersé. Si Renault et les marques japonaises et coréennes, pour ne citer qu'elles, restent sous le contrat de concessionnaire tel qu'il existe actuellement, le groupe Stellantis, après de nombreux retards, compte le lancer en France au 1er mai 2024 avec Alfa Romeo, DS Automobiles et les marques de VU, tandis que pour toutes les autres marques, cela a été repoussé en 2027. À noter néanmoins, que Stellantis a introduit ces nouveaux contrats le 4 septembre 2023 en Belgique, au Luxembourg, aux Pays‑Bas et en Au­triche.

 

A lire aussi : Le top 10 des distributeurs BMW et Mini en France

 

De son côté, Volkswagen ne se cache pas des difficultés rencontrées dans le récent déploiement du contrat d'agent pour les véhicules électriques des marques Cupra et VW Utiltaires, des difficultés liées notamment à la gestion des commandes et à des problèmes informatiques.

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle