S'abonner
Distribution

Le groupe Yes My Car veut transformer son fief de Reims

Publié le 22 novembre 2021

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
Alors qu'il vient d'ouvrir le tout premier point de vente Easy VU de France, à Charleville-Mézières (08), Antoine Contardo, le président de Yes My Car, évoque les multiples projets qu'il prépare pour transformer son fief rémois.
La concession Kia de Yes My Car à Reims (51).
La concession Kia de Yes My Car à Reims (51).

Pour tenter la nouvelle aventure Easy VU, le réseau de distribution de véhicules utilitaires d'occasion adossé à Easy VO, Antoine Contardo, le président du groupe Yes My Car, a retenu la ville de Charleville-Mézières (08). Un choix d'implantation qui permet au distributeur multi-activité de travailler sur le chantier de son fief, où il nous révèle avoir divers projets à exécuter dès 2022.

 

Fidèle partenaire de Kia, il souhaite désormais disposer pleinement de l'espace de la concession pour commercialiser les véhicules neufs et d'occasion. Sous le panneau sud-coréen, Antoine Contardo devrait réaliser 750 ventes avec ces deux familles de produits en 2021. Il entreprend donc de construire un bâtiment, toujours au cœur de la zone commerciale de Croix-Blandin, dans lequel il installera la gamme Ligier-Microcar, dont il est le représentant territorial depuis juillet 2021.

 

Vers le véhicule électrique d'occasion

 

Une fois sorti de terre, ce site servira par ailleurs à commercialiser des véhicules d'occasion, notamment sous les enseignes Easy VO et Distinxion. Yes My Car a défini également un espace qui sera dédié électriques de seconde main. Et pour rester sur la thématique de l'électromobilité, Antoine Contardo confirme la récente signature d'un accord pour commercialiser la marque Electric Brand et son premier modèle très attendu, le X-Bus.

 

Toujours dans le segment du véhicule d'occasion, le distributeur rémois entend se développer sur le marché des modèles premium. Pour ce faire, il vient de fonder une structure baptisée Carbone Lease. L'activité débutera en janvier 2022 et comme son nom le laisse imaginer, Antoine Contardo projette sous cette enseigne de commercialiser des offres locatives en priorité.

 

Lire aussi : Yes My Car reprend Kia à Charleville-Mézières

 

Lancement de Free Lease

 

Forcément vient donc sur la table la question de l'émergence des formules d'abonnement. "Nous travaillons sur des solutions d'abonnement et de location à la carte, dévoile le distributeur. L'an prochain, nous allons lancer Free Lease qui répondra à ces nouveaux besoins".  Entre-temps, il va poursuivre la phase de montée en régime de la cellule consacrée à la vente de véhicules aux gestionnaires de flotte. "Il faut y aller en douceur et attendre un contexte plus propice à l'accélération", dit-il en faisant référence aux problématiques d'approvisionnement.

 

Malgré les problématiques sectorielles, l'opérateur se dit satisfait de l'année à boucler. En 2021, Yes My Car devrait totaliser 1 600 livraisons de véhicules neufs et d'occasion, dont 750 unités par le biais de ses concessions Kia. L'an prochain, ce volume doit progresser de plus de 40 % à environ 2 300 véhicules. "L'ambition est d'atteindre 3 000 unités dans trois ans", pose-t-il les chiffres d'un périmètre qui exclut, soulignons-le, ses activités de commerce de deux-roues. Précisons aussi que cette croissance passera très probablement par une implantation dans une nouvelle région dès le second semestre 2022. Mais sur ce point, il garde encore une grande part de secret.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle