S'abonner
Distribution

GCA s'associe aux frères Guénant dans des affaires BMW et Mini

Publié le 31 mars 2022

Par Christophe Bourgeois
2 min de lecture
Le groupe choletais GCA continue sa montée en puissance dans les réseaux BMW et Mini en prenant une part majoritaire dans les concessions de La Roche-sur-Yon, des Sables-d'Olonne (85) et de Niort (79), détenues jusqu'ici par les frères Guénant.
Le groupe GCA poursuit son développement avec BMW et Mini en reprenant deux sites en Vendée et un dans les Deux-Sêvres.
Le groupe GCA poursuit son développement avec BMW et Mini en reprenant deux sites en Vendée et un dans les Deux-Sêvres.

Le groupe GCA poursuit son développement avec BMW et Mini. Déjà présent avec ces marques en Normandie, en Ile-de-France et dans le Grand Est, le groupe dirigé par David Gaist, reprend les concessions BMW et Mini à la Roche-sur-Yon, aux Sables-d'Olonne (85) et à Niort (79).

 

Cette reprise est faite dans le cadre d'une association avec les frères Guénant, les anciens propriétaires. "Ces derniers conservent une participation conséquente, mais minoritaire", indique le groupe GCA dans un communiqué.

 

A lire aussi : GCA dépasse le milliard d'euros de chiffre d'affaires

 

Les trois sites emploient 59 salariés, commercialisent 670 VN et 695 VO. "L’objectif à terme est d’optimiser les performances commerciales, en particulier dans une région vendéenne dynamique", poursuit le communiqué. En parallèle de cette annonce, le groupe GCA vient d'ouvrir une deuxième point de vente BMW Motorrad à La Roche-sur-Yon.

 

"Nous souhaitons à l’avenir faire partie des distributeurs importants de BMW en France, présente David Gaist, président-fondateur du groupe GCA. A l’échelle de notre groupe, l’enjeu est de disposer d’une marque premium en complément de nos gammes généralistes. A travers le rachat de ces trois nouveaux sites BMW-Mini, nous avons des ambitions commerciales certaines, et une réelle volonté de monter en puissance avec la marque allemande. Quels que soient les constructeurs, les concentrations et les regroupements ne sont pas terminés. A l’heure de la réduction des marges de distribution, le modèle permet de maitriser les coûts différemment."

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle