S'abonner
Distribution

GCA dépasse le milliard d'euros de chiffre d'affaires

Publié le 12 janvier 2022

Par Christophe Bourgeois
3 min de lecture
Le groupe choletais a affiché en 2021 un chiffre d'affaires de 1,1 milliard d'euros. Pour les cinq ans à venir, GCA compte se développer à l'international, notamment en Belgique avec Toyota, et en France, avec Kia, Hyundai et BMW.
Le groupe GCA a atteint en 2021 un chiffre d'affaires de 1,1 milliard d'euros.
Le groupe GCA a atteint en 2021 un chiffre d'affaires de 1,1 milliard d'euros.

En ce début janvier, le groupe GCA a tenu sa convention annuelle qui a regroupé 150 participants à Lisbonne. Piloté par son président, David Gaist, le groupe choletais, premier distributeur Toyota de France, a réalisé en 2021 un chiffre d'affaires de 1,1 milliard d'euros, une excellente performance dans un contexte tendu. Il rejoint ainsi le club très fermé des distributeurs "milliardaire".

 

L'opérateur rapporte avoir distribué l'an dernier 26 136 véhicules neufs à particuliers, 9 107 unités à société et 26 219 VO, dont 15 711 à particuliers et 10 445 à marchands.

 

A lire aussi : GCA, élu groupe de l'année aux GPDA

 

Cette performance est due notamment à son développement en Belgique avec le rachat de sites Toyota (Charleroi, Bruxelles, Peruwelz) ainsi que l'intégration de BMW Motorrad à Angers (49), de la distribution de VO (GVO) avec le site au Mans (72) en plus de celui Saint-Grégoire (72), sans oublier son développement dans la pièce détachée aux couleurs d'API, le réseau de distributeurs de pièces du groupe Doyen Auto. Après ceux du Mans, Rennes et Vitré (35), GCA a repris en juillet 2021, le site de Vannes (56) qui affiche un chiffre d'affaires de 1,3 million d'euros.

 

Développement dans la moto

 

Cette convention a été aussi l'occasion de présenter les nouveaux entrants dans le groupe depuis le 1er janvier 2022 : BMW Motorrad à Roche-sur-Yon (85), Triumph à Eragny (95), trois concessions Toyota en Corse (à Ajaccio, Porto-Vecchio et Bastia) et une nouvelle concession Toyota en Belgique (à Binche).

 

Le groupe GCA lors de sa convention à Lisbonne.

 

Le concessionnaire poursuit également le réaménagement de ses sites, notamment ceux de BMW à Granville (50) et Saint-Quentin (02), ceux de Fiat /Hyundai, Kia et Toyota à Avranches (50), Kia au Mans (72) ou encore Lexus à Nantes (44), et déploie le nouveau concept européen Toyota à Eragny.

 

Autonomie énergétique

 

Face à l’électrification des gammes et des besoins en énergie électrique, le groupe GCA annonce par ailleurs l’installation de panneaux solaires sur les toits de ses concessions dans le but de les rendre autosuffisants et éco-responsables. L’objectif est de pouvoir recharger les véhicules et ceux des clients avec l'électricité produite. "L’énergie que nous consommons devra être égale à celle que nous produisons", a indiqué David Gaist, le président du groupe.

 

Cette année, le groupe lancera l'enseigne GVO Pro. La plateforme nationale digitale du groupe réunira l’ensemble des VO à marchands.  Autre projet : Artémis. L’enjeu est de favoriser la mixité des équipes du distributeur pour atteindre les 50%, tous métiers confondus.

 

"Si les mois à venir sont placés sous le signe de la consolidation, les investissements ne sont pas à exclure dans les cinq prochaines années. Le développement en particulier en Europe, fait parti de la philosophie du groupe", a indiqué le dirigeant. Il vise à rester le premier distributeur Toyota en France, et à le devenir en Belgique. Dans l'Hexagone, la stratégie s’appuie sur des ambitions affirmées du côté également de Kia, Hyundai et BMW, aussi bien automobile que moto.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle