S'abonner
Distribution

GCA accélère sur le BtoB avec GVO Pro

Publié le 26 janvier 2022

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
Pour développer son activité occasion, GCA lancera au premier trimestre 2022 une plateforme digitale nommée GVO Pro. Elle servira à commercialiser des véhicules à marchand dans un environnement plus pratique pour les utilisateurs.
GVO a vendu 3 338 véhicules d'occasion à professionnel en 2021, contre 1 420 unités à particuliers.
GVO a vendu 3 338 véhicules d'occasion à professionnel en 2021, contre 1 420 unités à particuliers.

Ce n'était qu'une ligne dans le rapport des annonces faites à la convention annuelle de GCA. Ce sera bientôt une plateforme de grande envergure. Le groupe de distribution présidé par David Gaist lancera au premier trimestre 2022 GVO Pro une émanation de l'enseigne GVO qui prendra la forme d'un environnement numérique consacré à la commercialisation de véhicules d'occasion à professionnel.

 

Tout a été pensé et conçu en interne. Cette plateforme en ligne servira de vitrine pour proposer la liste de VO en stock à tous les marchands à la recherche de matériel. Mais l'approche se veut en faveur de leur confort de travail. "La règle dans ce métier est toujours de servir le premier arrivé, nous allons servir le plus offrant", explique au Journal de l'Automobile, Ludovic Girona, le directeur général de GCA. En clair, les véhicules feront l'objet de vente par soumission.

 

A lire aussi : GVO ou la nouvelle place forte du VO à Rennes

 

Ainsi, GCA veut donner à chacun le temps de formuler une offre. "Ils ont des amplitudes horaires très larges avec des journées bien remplies. GVO Pro leur permet de se pencher sur les listes sans craindre de manquer les opportunités", reprend celui qui a supervisé en 2019 la fondation de GVO en faisant jouer son expérience d'ancien dirigeant d'enseigne à Caen. Pour le groupe, cela présente un avantage certain. Pas forcément celui d'augmenter les prix de cession, mais celui de renforcer les marges.

 

GVO Pro s'adresse à tous les profils. L'inscription se fera gratuitement directement en ligne ou par un centre de contact. GCA voit grand. Au-delà des frontières même. En effet, dès son activation, la plateforme sera accessible aux clients français mais également européens à commencer par la Belgique, où le groupe multiplie les rachats de concessions Toyota au point de se hisser au deuxième rang des distributeurs locaux. Ainsi, de 3 338 ventes de VO en BtoB en 2021 (dont 2 189 unités sur le site rennais et 1 159 unités sur le site manceau), le distributeur choletais entend passer à 5 000 unités en 2023. Soulignons que GVO a immatriculé 1 024 véhicules en BtoC à Rennes et 396 au Mans en 2021.

 

Mise en concert des compétences

 

Pour ce faire, il va mobiliser les moyens en interne. Ludovic Girona a sollicité les équipes informatiques en phase amont, elles continueront leur œuvre. A ceci, il adjoindra les compétences des ressources marketing afin de créer de l'animation autour de l'activité, "ce qui manque cruellement dans ce secteur", analyse-t-il du haut de son expérience. Les vendeurs actuellement en place vont voir leur fiche de poste évoluer et divers recrutements renforceront l'ensemble.

 

A lire aussi : GCA ouvre un second site GVO

 

En ce qui concerne l'approvisionnement, GCA garde sa ligne stratégique pour GVO Pro à savoir d'alimenter la machine avec des véhicules issus des reprises effectuées en concession. Il s'agit de produits qui n'entrent pas dans les labels occasion des marques distribuées, ni dans la charte des transactions à particuliers des centres GVO de Rennes (35) et Le Mans (72), mais que les concessionnaires doivent être en mesure reprendre tout ce qui se présente.

Cependant l'effet de pénurie guette. La baisse d'activité en concession pourrait porter atteinte au rythme d'approvisionnement naturel. Et Ludovic Girona de reconnaître la criticité de la situation : "nous ne nous interdisons pas d'ouvrir à d'autres sources". Ce n'est pour le moment pas d'actualité, juste la simple anticipation d'un groupe dont la maturité l'a amené à réaliser plus d'un milliard d'euros de CA en 2021.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle