S'abonner
Distribution

Emil Frey France se lance dans le rechapage avec sa filiale Kertrucks

Publié le 5 octobre 2023

Par Romain Baly
4 min de lecture
Le groupe breton détenu à 35 % par Emil Frey France poursuit sa croissance externe. Kertrucks diversifie son activité en reprenant Soreval, une société spécialisée dans le rechapage de pneumatiques implantée dans l'ouest de la France.
Soreval Kertrucks Emil Frey France
Soreval rechape à froid et à chaud environ 30 000 pneumatiques par an et affiche un chiffre d'affaires de 4,7 millions d'euros. ©Soreval

La filiale d’Emil Frey France spécialisée dans le véhicule industriel, installée à Chartres de Bretagne près de Rennes (35), se développe. Kertrucks vient de réaliser une opération d’ampleur en reprenant à son compte Soreval, une entité au savoir-faire reconnu et de plus en plus rare : le rechapage de pneus.

 

A lire aussi : Emil Frey France se lance dans le poids lourd avec Kertrucks

 

Soreval est en effet l'un des tout derniers rechapeur indépendants du marché français. L’entreprise basée à Lorient (56) et à Saumur (49) emploie une trentaine de salariés. Elle rechape à froid et à chaud environ 30 000 pneus par an et affiche un chiffre d'affaires de 4,7 millions d'euros.

 

Pour maintenir un niveau de production élevé et rester compétitif dans un secteur en tension, la société a entrepris de lourds investissements ces dernières années. "Pour produire des pneus de qualité, il nous fallait des outils de pointe", indique Thierry Dourdet, le patron de Soreval. Ce sont donc 3,5 millions d'euros qui ont été consacrés à ce projet.

 

Un choix stratégique et avant tout philosophique

 

Pour Kertrucks, le rechapeur constitue l'une des dernières pièces qui manquait à son riche puzzle. Employant 900 personnes et affichant un CA de 350 millions d'euros, le groupe commercialise les marques Renault Trucks, Piaggio, Freegones (Kleuster) en Bretagne, dans les Pays de la Loire et en Nouvelle-Aquitaine. Il est également implanté dans le commerce de semi-remorques (Fruehauf, Benalu et Nooteboom) et dans la location courte et longue durée (Clovis).

 

Le rachat de Soreval, effectif depuis le 1er aout 2023, était prévu avant même l'entrée d'EFF dans son capital. "C'est une opération qui s'inscrit dans leur logique. Emil Frey France souhaite monter progressivement dans la chaîne de valeurs du pneumatique et Soreval répond à cet enjeu" remarque Jean-François Auger, dirigeant et cofondateur de Kertrucks.

 

Familier des deux dirigeants et cofondateurs de Kertrucks, Thierry Dourdet, le patron de Soreval, n’a pas eu de mal à trouver un terrain d’entente avec eux. "Avec Jean-François (Auger) et Patrick (Ronsin), on se connaît depuis longtemps et on s'apprécie beaucoup. On a la même façon de penser, on place l'humain avant toute chose."

 

Même son de cloche du côté de Jean-François Auger. "Avec Thierry (Dourdet), on partage les mêmes valeurs. On est des entrepreneurs régionaux. On raisonne avant tout par les affaires plus que par l'argent". Pour le chef d'entreprise, le choix de reprendre Soreval – une opération réalisée de façon concomitante avec celle de JPR Électricité, société basée à Rennes spécialisée en électromobilité – répondait à un enjeu d'avenir. "Le rechapage s'inscrit dans l'air du temps, dans l'évolution des pratiques sociétales."

 

Kertrucks, future branche industrielle d’Emil Frey France

 

Côté après-vente, avec sa filiale Kertrucks Pneus, le distributeur a longtemps été l'un des plus importants adhérents du réseau Vulco avant de rejoindre BestDrive à l'été 2022. Le groupe rayonne en entretien et en pneumatiques dans l'ouest de la France avec une trentaine d'implantations. Kertrucks dispose en outre d'un savoir-faire en réparation de cars et de bus avec le panneau Iveco Bus et en maintenance d'équipements hydrauliques avec Techydro.

 

A lire aussi : Hervé Miralles : "Kertrucks sera la branche d'activité poids lourd d'Emil Frey France"

 

Dans le cadre de son récent changement au capital, Kertrucks deviendra la branche industrielle d'Emil Frey France. Le premier distributeur de véhicules neufs de l'Hexagone va quant à lui monter progressivement en puissance. Sa participation au sein de la société atteindra les 100 % d'ici cinq ans. Jean-François Auger et Patrick Ronsin resteront de leur côté aux manettes durant cette phase de transition.

 

De son côté, Thierry Dourdet va maintenant profiter de la retraite après une longue carrière d'entrepreneur. "Mon seul but est de profiter de la vie, c'est le plus important" affirme-t-il. À l'heure de tourner la page, ce qui sera fait fin décembre après avoir accompagné la transition de Soreval vers Kertrucks, le dirigeant retient une chose fondamentale. "L'humain, la qualité des équipes, car c'est à elles qu'on doit la réussite de cette entreprise. On s'est toujours employé à apporter à nos clients des produits de grande qualité." Thierry Dourdet le sait : son entreprise est aujourd'hui entre de bonnes mains.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle