S'abonner
Constructeurs

Peugeot ou la gestion du sur-mesure dans la livraison

Publié le 2 mai 2022

Par Catherine Leroy
2 min de lecture
Les difficultés de livraison s'accumulent pour Peugeot, dont le portefeuille de commandes est constitué à 40 % de versions haut de gamme et de véhicules électrifiés. Le pilotage est donc serré avec, en avril 2022, la volonté affichée de protéger la nouvelle 308.
En avril 2022, le pilotage des livraisons avait clairement pour but de protéger la nouvelle Peugeot 308.
En avril 2022, le pilotage des livraisons avait clairement pour but de protéger la nouvelle Peugeot 308.

Peugeot continue la course en tête sur le marché français en ce mois d'avril 2022. Avec une part de marché de 16,3 %, la marque avance 17 708 immatriculations, en baisse de 32,3 % par rapport à avril 2021.

 

A lire aussi : Tous nos chiffres du marché automobile en avril 2022

 

Pénalisée, comme l'ensemble des acteurs automobiles par la pénurie de semi-conducteurs, Peugeot a cependant décidé de cibler deux modèles phares dans les livraisons du mois : la 208 bien sûr mais aussi la nouvelle 308 dont la commercialisation a démarré à l'automne 2021.

 

"Nous avons essayé de protéger au maximum la 308 de cette situation. C'est un modèle sur lequel nous disposons d'un portefeuille de commandes énorme et qui est toujours en phase de lancement. Nous devons arriver à livrer", avance Christophe Prévost, directeur du commerce Peugeot en France. La lecture du bilan des immatriculations par marque et modèle nous montre en effet, que 57 % des cartes grises du mois (soit 10 051 sur un total de 17 708 pour la marque Peugeot) provient de ces deux véhicules.

 

"C'est une question d'optimisation permanente entre les canaux et les modèles. Car notre principale difficulté n'est pas le portefeuille à particulier mais bien la capacité à le livrer", poursuit-il. D'autant que ce portefeuille est constitué majoritairement de véhicules plutôt haut de gamme et à 40 % électrifiés.

 

Faible canal des particuliers

 

De fait, la part du canal des particuliers pour Peugeot sur le dernier mois est particulièrement faible (24,1 %) alors que la moyenne du marché se situe autour de 42,4 %. "Le stock chez le constructeur est historiquement bas mais il l'est également dans notre réseau de concessions. Nous travaillons avec les distributeurs pour gérer au mieux ce stock", avance Christophe Prévost.

 

De fait, tous les véhicules que le constructeur peut rendre disponibles, sont mis à disposition du réseau pour livraison à particulier afin d'éviter les annulations, voire les transferts de commandes. L'année dernière, la marque avait estimé qu'entre 2 000 et 3 000 clients avaient basculé vers le monde de l'occasion faute de trouver un véhicule neuf. "Or, il faut bien comprendre que la vente de 1 000 voitures correspond environ à 1,5 point de pénétration sur le marché", fait observer Christophe Prévost.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle