S'abonner
Data Center

Le marché russe du VN poursuit sa descente aux enfers

Publié le 8 novembre 2021

Par Christophe Bourgeois
2 min de lecture
Le marché russe n'arrive toujours pas à remonter la pente. Avec un bilan en recul de 18,1 % en octobre 2021, les ventes mensuelles de véhicules neufs enregistrent leur quatrième baisse consécutive.
Avec 126 204 immatriculations, le marché russe poursuit sa plongée en octobre 2021 pour le quatrième mois consécutif.
Avec 126 204 immatriculations, le marché russe poursuit sa plongée en octobre 2021 pour le quatrième mois consécutif.

Les ventes de voitures neuves en Russie ont encore chuté de 18,1 % en octobre sur un an, alors que la pénurie de composants électroniques qui touche l'industrie mondiale se poursuit. Les ventes de véhicules neufs se sont établies à 126 204 unités en octobre 2021, selon un communiqué publié par l'Association of European Businesses (AEB), qui regroupe les industriels du secteur.

 

"Octobre est le quatrième mois consécutif de baisse du marché", a constaté le directeur du comité des constructeurs de l'AEB, Thomas Staertzel. Face à la détérioration du marché, l'AEB a indiqué son intention de revoir à la baisse ses prévisions pour l'ensemble de l'année 2021.

 

Lire aussi : Royaume-Uni : un marché au plus bas depuis 30 ans

 

Toujours à cette même période, la branche russe de Volkswagen a annoncé la réduction de sa production "dans les prochains mois" dans le pays en raison de la pénurie de semi-conducteurs.

 

Le marché automobile russe, dans lequel les grands constructeurs mondiaux avaient massivement investi en période de croissance, a diminué de plus de moitié entre 2012 et 2016, ne renouant avec la croissance qu'en 2017. Mais la tendance s'est essoufflée en 2019 et les ventes sont repassées dans le rouge.

(avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle