S'abonner
Constructeurs

Volkswagen France et Europcar testent l'abonnement automobile

Publié le 13 octobre 2023

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
Pendant les six mois à venir, Volkswagen Group France et Europcar vont mettre à l'épreuve une offre d'abonnement automobile. La flotte portée par le loueur se composera de trois modèles Volkswagen et les formules iront de trois à douze mois.
Volkswagen et Europcar unis dans l'abonnement automobile.
Europcar financera 500 exemplaires de Volkswagen ID.3, Polo et T-Cross pour composer la flotte de voitures disponibles à la location moyenne durée. ©Volkswagen Group

Maintenant que les liens capitalistiques sont resserrés, Volkswagen Group France et Europcar Mobility Group débutent leur collaboration. La filiale tricolore du constructeur a présenté, vendredi 13 octobre 2023, les contours d'une offre d'abonnement automobile. Une solution inédite dans le catalogue de la maison allemande lancée en partenariat avec le spécialiste de la location.

 

Sobrement baptisée Volkswagen Abonnement, cette solution sera animée par les équipes du siège et relayée dans le réseau du loueur. Vingt agences hexagonales détenues en propre par le groupe Europcar ont été identifiées. Elles se répartissent sur le territoire de sorte à couvrir les populations les plus susceptibles de céder aux sirènes de la location moyenne durée.

 

Les collaborateurs dans ces agences sont rompus à l'exercice. Ce qui présente un véritable avantage. En effet, les sites concernés commercialisent déjà My Europcar, la solution de location moyenne durée qui a été installée officiellement en France depuis l'automne 2022.

 

Valider les process

 

Pour débuter, cinq cents Volkswagen composeront la flotte. Il y aura un mix de Polo, T-Cross et ID.3. Des exemplaires dotés de moteurs thermiques ou électrifiés et richement pourvus en équipements faisant l'objet d'un contrat de buy-back. L'échéance est programmée à 24 mois de sorte à couvrir les durées de location et ne pas contraindre le client à procéder à un échange en cours de contrat.

 

Volkswagen Abonnement prévoit des durées de location de trois, six et douze mois. Au terme de la période initialement souscrite, le contrat est reconduit de manière tacite chaque mois jusqu'à sa rupture par le client. La filiale du constructeur ne se fixe aucun objectif volumétrique. L'heure est à l'observation.

 

"Ce test nous permettra de comprendre le marché et de valider les process. Nous ne savons pas encore si nous allons attirer davantage de clients particuliers ou professionnels", tempère Lahouari Bennamoun, le directeur du département Mobilité Solutions de Volkswagen Group France. Raison pour laquelle, à ce stade, le réseau de concessionnaires n'est pas mis à contribution.

 

La voie vers le rajeunissement et la féminisation

 

Les premiers enseignements peuvent être tirés de l'expérience du loueur. Après une année de mise en production de son offre My Europcar, les agences ont vu "des milliers de véhicules prendre la route", assure Alain Favey, le président d'Europcar Mobility Group. Ce sont majoritairement des catégories "mini" et "compactes" en moteurs thermiques et des catégories "mini" et "luxe" en VE.

 

Aussi, il apparaît chez Europcar que l'abonnement a rajeuni la clientèle. Et l'a féminisé aussi. 28 % des souscripteurs sont des femmes, alors qu'elles ne pèsent que 15 % des utilisateurs de location courte durée.

 

A lire aussi : Fiat part à la conquête d’un nouveau public grâce à l’abonnement

 

En fonction du succès de Volkswagen Abonnement, la filiale prendra des dispositions pour monter en régime. D'abord en l'ouvrant aux cinq autres marques du groupe, puis en associant les concessionnaires et, enfin, en proposant le modèle économique aux autres pays.

 

Il faut comprendre que Volkswagen Group n'est qu'un actionnaire, comme le rappelle Alain Favey. La relation entre les deux partenaires n'a rien d'exclusive. Europcar Mobility Group s'autorisera donc à aller vendre le concept à d'autres constructeurs désireux de débarquer dans le monde de la LMD. Tout comme Volkswagen Group France, actuellement en phase d'appel d'offres pour trouver son nouveau partenaire pour le Rent, pourrait sonder les prétendants sur leur capacité à porter financièrement un tel modèle d'affaires.

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle