S'abonner

Le consortium mené par Volkswagen détient 87,38 % d'Europcar

Publié le 16 juin 2022

Par Damien Chalon
2 min de lecture
Le loueur courte durée, Europcar, est désormais détenu à plus de 87 % par la holding Green Mobility, dont le groupe Volkswagen est le principal investisseur.
Volkswagen revient au capital d'Europcar, près de 16 ans après la séparation en bons termes.
Volkswagen revient au capital d'Europcar, près de 16 ans après la séparation en bons termes.

Le consortium mené par Volkswagen, qui avait lancé en novembre 2021 une offre publique d'achat sur le loueur de voitures Europcar, détient 87,38 % de son capital, a indiqué le 15 juin 2022 l'Autorité des marchés financiers, qui précise que l'offre va être prochainement rouverte pour les actions restantes.

 

En juillet 2021, le conseil d'administration d'Europcar avait approuvé l'offre de rachat du consortium - mené par Volkswagen, le fonds britannique Attestor Limited, déjà actionnaire du groupe, et le groupe de mobilité néerlandais Pon, réunis dans la holding Green Mobility - pour une valorisation du loueur à 2,5 milliards d'euros (2,9 milliards d'euros dette comprise).

 

Plus d'un an après avoir frôlé la faillite, Europcar est ainsi de nouveau racheté par Volkswagen, 15 ans après leur séparation en bons termes, alors que le groupe allemand souhaite se renforcer dans les services de mobilité. L'offre publique d'achat, lancée en novembre dernier, avait été fixée au prix de 0,50 euro le titre.

 

A lire aussi : Volkswagen autorisé à racheter Europcar

 

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a annoncé qu'au 14 juin, date de clôture de l'offre, le consortium détenait 4,382 milliards d'actions Europcar, représentant autant de droits de vote, soit 87,38 % du capital et au moins 87,36 % des droits de vote.

 

"L'offre a donc une suite positive" indique l'avis de l'AMF, qui ajoute qu'une publication ultérieure "précisera les dates et la durée de la réouverture de l'offre", portant sur le restant du capital. Les propriétaires d'Europcar avaient refusé une première offre de rachat à 0,44 euro par action, qui aurait valorisé le groupe à 2,2 milliards d'euros.

 

Europcar appartenait jusqu'en 2006 à Volkswagen, qui l'avait vendu pour 3,32 milliards d'euros à la société française d'investissements Eurazeo. Les conséquences de la crise sanitaire avaient conduit cette dernière à se retirer du capital début 2021 au profit des créanciers du groupe, cinq fonds américains et britanniques, dont les new-yorkais Anchorage (propriétaire des studios MGM) et Marathon. (avec AFP)

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle