S'abonner
Constructeurs

Toyota sur une bonne dynamique

Publié le 2 novembre 2023

Par Christophe Jaussaud
4 min de lecture
Fort de bons résultats durant son deuxième trimestre d'exploitation, Toyota revoit à la hausse ses ambitions sur l'ensemble de son exercice 2023-2024. Le constructeur vise notamment un bénéfice opérationnel en hausse de 65,1 % et la vente de 11,38 millions de véhicules.
Toyota résultats en hausse
Avec 5,6 millions de véhicules écoulés durant son premier semestre, Toyota a réalisé un record. ©Toyota

Porté par une forte demande au Japon, en Amérique du Nord et en Europe, Toyota rattrape le temps perdu pendant les pénuries.

 

Durant son deuxième trimestre (juillet-septembre 2023), Toyota a vu son bénéfice net quasiment tripler à 1 278 milliards de yens (huit milliards d'euros) et son bénéfice opérationnel plus que doubler à 1 438,4 milliards de yens (neuf milliards d'euros). Son chiffre d'affaires a bondi de 24 % à 11 434,8 milliards de yens (71,5 milliards d'euros).

 

Pour son premier semestre, entre avril et septembre 2023, le constructeur nippon a ainsi annoncé avoir réalisé des ventes records en volume, avec 5,6 millions de véhicules écoulés, en incluant ses autres marques Lexus, Daihatsu et Hino.

 

A lire aussi : Le top 10 des distributeurs Toyota et Lexus en France

 

Rendu encore plus confiant pour l'ensemble de l'exercice 2023-2024 qui se terminera fin mars, Toyota table désormais sur un bénéfice net de 3 950 milliards de yens (24,7 milliards d'euros) au lieu de 2 580 milliards de yens lors de ses dernières prévisions en mai, un bond de 61 % sur un an.

 

Il prévoit un bénéfice opérationnel de 4 500 milliards de yens (28,1 milliards d'euros) contre 3 000 milliards de yens jusque-là, ce qui serait une hausse de 65,1 %, imputant cette conséquente amélioration de ses objectifs à des effets de change sur fond de plongée du yen.

 

Ses prévisions sont ainsi désormais calculées sur un taux de change de 141 yens pour un dollar, contre 125 yens précédemment.

 

A lire aussi : Xavier Bartone, Toyota : "Nous redécouvrons que nous sommes des industriels"

 

Toyota s'attend maintenant à un chiffre d'affaires en progression de 16 % sur un an à 43 000 milliards de yens (269 milliards d'euros), au lieu de 38 000 milliards de yens précédemment.

 

Son objectif de ventes en volume sur 2023-2024 est resté inchangé à 11,38 millions de véhicules, ce qui serait un record et une hausse de 7,8 % sur un an.

 

"Le groupe devrait atteindre, voire dépasser son objectif de production", a commenté Satoru Takada du cabinet TIW, interrogé par l'AFP en amont des résultats, notant que "la production de Toyota a été très forte, très régulière".

 

Sa situation est moins favorable sur le marché chinois, où le groupe nippon a vu ses résultats fondre au premier semestre, citant les fluctuations dans les taux de change et une augmentation de ses frais de vente.

 

Ça coince en Chine

 

En Chine, "nous sommes entrés dans une très forte concurrence en matière de prix et de ristournes, et nous constatons qu'il existe également une forte compétition pour les prix des véhicules électriques", a déclaré le 1er novembre 2023 le directeur financier du groupe Yoichi Miyazaki lors d'une conférence de presse.

 

Les constructeurs nippons souffrent de manière générale en Chine, où leurs ventes ont chuté de 19 % en volume sur les neuf premiers mois de 2023, tandis que celles des marques chinoises ont bondi de 20 % sur la même période, selon le site spécialisé Marklines.

 

À l'échelle mondiale, le chinois BYD a ainsi vendu quasiment autant de véhicules entre juillet et septembre que Nissan, a rapporté le quotidien Nikkei. Mitsubishi Motors a lui carrément jeté l'éponge la semaine dernière en renonçant à sa production en Chine, qu'il avait déjà suspendue depuis mars.

 

Huit milliards de dollars de plus dans l'électrique

 

Après un démarrage tardif dans le secteur des véhicules électriques, Toyota tente aussi de rattraper les leaders actuels du secteur. Il a ainsi annoncé un investissement supplémentaire de huit milliards de dollars dans son usine de batteries en construction en Caroline du Nord, aux États-Unis, qui fournira des batteries pour véhicules électriques et hybrides.

 

Toyota avait aussi noué le mois dernier une collaboration avec le géant énergétique japonais Idemitsu Kosan pour produire en masse des batteries solides pour les véhicules électriques. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle