S'abonner
Constructeurs

Stellantis prépare sa stratégie chinoise

Publié le 27 janvier 2022

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Alors que la future stratégie de Stellantis en Chine sera dévoilée le 1er mars 2022, le constructeur a débuté sa réorganisation sur place en prenant la majorité de la coentreprise créée en 2010 avec GAC et centrée sur Jeep.
Le premier Jeep Cherokee produit en 2015 par la coentreprise FCA-GAC, devenue aujourd'hui Stellantis-GAC.
Le premier Jeep Cherokee produit en 2015 par la coentreprise FCA-GAC, devenue aujourd'hui Stellantis-GAC.

Tout juste un an après sa création, Stellantis a déjà donné du corps à de nombreux dossiers essentiels à son avenir comme l'électrification, le véhicule connecté, les logiciels, le commerce, la distribution, le financement ou encore l'empreinte de production.

 

Toutefois, il y a un dossier qui reste encore à traiter : la Chine. Carlos Tavares, le directeur général du groupe, n'est pas inactif sur le sujet. D'ailleurs, un nouveau plan stratégique dédié à ce marché sera présenté le 1er mars 2022.

 

En attendant, Stellantis avance ses pions dans cette optique et le constructeur vient d'augmenter sa participation dans la coentreprise qu'il a formé avec GAC en mars 2010. Ainsi, sa part va monter de 50 à 75 %. Une opération possible "grâce au nouveau cadre réglementaire autorisant, dès janvier 2022, des investissements étrangers supplémentaires dans les coentreprises existantes", sous réserve de l'accord du gouvernement chinois, a indiqué le groupe.

 

Jeep au centre de la stratégie en Chine

 

GAC-Stellantis, la coentreprise, va continuer de "développer le potentiel commercial de la marque Jeep en Chine." En septembre 2021, Stellantis avait annoncé la création d'une organisation opérationnelle simplifiée pour développer la marque américaine dans le pays. Cette stratégie "One Jeep" pourra compter sur l'usine de Changsha qui prépare le lancement de la production du Compass.

 

Stellantis affirme qu'il s'agit de la "première étape clé vers la rationalisation des opérations en Chine, qui s'inscrit dans le cadre du plan stratégique de l'entreprise, dont l'annonce est prévue le 1er mars".

 

Rappelons qu'en 2020, certes année Covid, le groupe PSA avait écoulé 45 965 véhicules en Chine (-57,7 %) contre 108 649 en 2019. En 2021, difficile de trouver un chiffre précis sur les ventes dans le pays, car Stellantis a aggloméré les ventes de la Chine avec celles la zone Asie-Pacifique et de l'Inde. Sur ce périmètre, le groupe annonçait 150 000 ventes après 9 mois d'activité, contre 117 000 un an plus tôt.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle