S'abonner
Constructeurs

Renault dévoile la stratégie de Mobilize pour conquérir le marché de la mobilité

Publié le 10 mai 2022

Par Catherine Leroy
5 min de lecture
Vendre des services avant de vendre des voitures : la stratégie de Mobilize a été dévoilée par le constructeur. Nouveau levier de croissance, cette marque doit assurer 20 % du chiffre d'affaires de Renault en 2030, en s'appuyant sur RCI Bank & Services qui devient au passage Mobilize Financial Services.
Mobilize va proposer un écosystème de services pour les particuliers ou les opérateurs de service avec des voitures dédiées.
Mobilize va proposer un écosystème de services pour les particuliers ou les opérateurs de service avec des voitures dédiées.

La création d'une nouvelle marque pour un constructeur automobile n'est pas si fréquente surtout lorsque celle-ci n'est pas destinée à définir des véhicules mais bel et bien des services.

 

Dévoilée dans le plan stratégique Renaulution par Luca de Meo, directeur général du groupe, Mobilize se fonde sur l'offre "vehicle-as-a-service", c'est-à-dire de proposer une réponse aux besoins des clients, particuliers ou professionnels, au travers d'une gamme de véhicules. De fait, s'il y aura bien quatre modèles distincts, c'est bien la prestation de service qui sera étiquetée du nom de cette nouvelle entité.

 

Le bouquet de services proposé se compose de solutions de financement, en étant adossé à RCI Bank qui, pour l'occasion, change de nom et devient Mobilize Financial Services, mais également d'entretien, d'assurance (à l'usage), de maintenance et d'accès à la recharge (dont l'installation de bornes par Mobilize Power Solutions).

 

"La mission qui est confiée à Mobilize est de devenir le pivot pour transformer Renault en un acteur de la mobilité", a déclaré Luca de Meo en préambule de la présentation officielle qui s'est déroulée ce mardi 10 mai 2022. A noter que la filiale ajoutera par ailleurs la vente de données et le reconditionnement des véhicules entre autres.

 

 

Multiplier par trois le CA d'un véhicule pendant toute sa vie

 

Avec cette nouvelle proposition, Clotilde Delbos, qui a pris les rênes de la filiale en février 2022, indique que le chiffre d'affaires généré par une voiture sur l'ensemble de sa vie pourrait ainsi être triplé. Mobilize devrait alors représenter 20 % des revenus du groupe à horizon 2030 et générer une marge opérationnelle supérieure à 10 %. L'équilibre devant être atteint dès 2025.

 

"Mobilize vend des services et non des véhicules, ce qui permet de générer des revenus récurrents et de réduire les coûts d'utilisation pour nos clients. Nous avons choisi de couvrir les éléments de la chaine de valeur de la mobilité qui ont le plus fort potentiel de croissance et de marge. Le véhicule devient une plateforme de services, permettant de multiplier par 3 le chiffre d'affaires généré au cours de son cycle de vie", a-t-elle précisé.

 

Un cycle de vie allongé puisque grâce à la Refactory de Flins (78), le groupe souhaite apporter une deuxième, voire une troisième vie aux véhicules avec un taux de recyclage à 95 % incluant la batterie.

 

Trois segments de clients

 

Si les particuliers sont bien entendus visés par l'offre Mobilize avec des offres d'abonnement mais aussi de location longue durée, les flottes de petites taille ne sont pas oubliées. Ainsi, Mobilize Financial Services doit atteindre un parc roulant global d'un million de véhicules en location et de 200 000 abonnements. La plateforme Bipi, intégrée depuis l'année dernière au sein de la filiale de financement servira de point d'entrée pour les abonnements.

 

Au-delà du financement, la filiale va également étendre ses services avec l'assurance en visant un objectif de 3,6 millions d'assurés en 2035 mais aussi en créant un écosystème de paiements comprenant la recharge ou les offres "Buy Now and Pay Later".

 

Les chauffeurs de VTC, de taxis et les opérateurs d'autopartage sont également prévus comme cible de clients.  "Nous connaissons bien ce marché de l'autopartage", indique Fedra Ribeiro, directrice générale de Mobilize, notamment grâce aux offres Zity ou encore Mobilize Share.

 

Enfin, les opérateurs de la livraison du dernier kilomètre sont également visés  notamment avec une offre de véhicules dédiés.

 

Des véhicules dédiés à l'offre Mobilize

 

Quatre modèles sont aujourd'hui intégré dans cette offre. Il y aura le Duo, soit le remplaçant du Twizy prévu en 2023, la Limo, une berline dédiée aux chauffeurs de taxis ou de VTC que l'on peut déjà voir circuler dans Paris, le Bento, un utilitaire cargo dérivé du Duo pour s'adapter aux artisans et promettant un coût total d'utilisation inférieur de 35 % et, enfin, l'Hippo, un petit camion de livraison prévu en 2026. Les véhicules utilitaires seront complétés en fonction des besoins par le Kangoo EV et le Master EV.

 

Tous les exemplaires resteront  la propriété de Mobilize durant la durée de leur cycle de vie pour protéger leur valeur résiduelle sur ces nouveaux marchés. De même, le Duo et le Bento sont conçus pour faciliter leur partage avec des sièges et housses entièrement lavables ou même des pare-chocs et blocs avant interchangeables.

 

Enfin, la plateforme des véhicules intègre un écosystème logiciel complètement intégré qui permet de capter toutes les données disponibles pour améliorer et commercialiser de nouveaux services pour Mobilize ou les opérateurs d'autopartage.

 

Ce sont d'ailleurs les modèles spécifiques qui permettent à Mobilize de se démarquer de la concurrence. Le principal rival dans l'univers des constructeurs reste aujourd'hui le groupe Stellantis avec Free2Move qui vient justement d'absorber Share Now, l'offre détenue jusqu'à présent par Mercedes et BMW.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle