S'abonner
Constructeurs

Nouveau départ pour le salon de Genève

Publié le 26 janvier 2024

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Après une pause de quatre ans, le salon automobile de Genève reprendra vie du 26 février au 3 mars 2024. Pour sa 100e édition, les organisateurs espèrent accueillir 200 000 visiteurs. Le but sera surtout de regagner la confiance des constructeurs, largement absents cette année...
salon de Genève 2024
La dernière édition du salon de Genève remonte à 2019. ©GIMS-Geneva

Place forte de l'automobile pendant des décennies, le salon de Genève va tenter de renaître après une pause de quatre années, notamment liée à la pandémie. Il aura lieu du 26 février au 3 mars 2024. L'organisateur espère accueillir 200 000 visiteurs.

 

Pour cette 100e édition, les allées de seulement trois halls seront ouvertes alors qu'à la grande époque, le salon s'étendait sur six halls et 600 000 personnes foulaient la moquette rouge de Palexpo. Rappelons que la dernière édition avait eu lieu en 2019.

 

"On se réjouit d'être de retour. Il est essentiel que le salon de Genève redevienne une grande plateforme sur le long terme, où l'industrie et le public se rencontrent", a indiqué le président du salon, Alexandre de Senarclens, lors d'un entretien avec l'AFP.

 

Renault dévoilera la R5 E-Tech

 

"On a été cette année un peu oubliés par certains constructeurs. L'idée est de revenir plus grands et plus forts chaque année", a encore souligné le président, confirmant que le salon revient à un rythme annuel.

 

Une vingtaine de marques seulement seront représentées, avec Renault et Dacia comme seul groupe européen, et des géants chinois comme BYD ou SAIC, avec sa marque MG. Le théâtre genevois sera notamment l'occasion de découvrir en avant-première la très attendue R5 E-Tech, le nouveau Dacia Duster ou encore la MG3 full hybrid.

 

Les principaux constructeurs allemands, le groupe Volkswagen, BMW et Mercedes, ont confirmé qu'ils ne participeraient pas à cette édition. Les groupes Stellantis, Toyota ou Hyundai-Kia passent également leur tour.

 

À côté des quelques marques présentes, les organisateurs proposeront des animations et conférences autour de l'automobile, sur les thèmes de l'innovation, du design, du jeu vidéo, et des expositions de supercars et de voitures anciennes. "Les salons étaient déjà en perte de vitesse avant la pandémie, il y avait un besoin de réinventer le modèle", a ajouté Sandro Mesquita, le directeur du salon, au cours du même entretien. (avec AFP)

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle