S'abonner
Constructeurs

Mitsubishi revoit ses objectifs à la hausse

Publié le 2 novembre 2022

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Avec la faiblesse actuelle du yen, Mitsubishi envisage de meilleurs résultats financiers pour l'ensemble de l'exercice 2022-2023. En revanche, les ventes seront en baisse, passant de 938 000 à 908 000 unités, avec une dégringolade annoncée en Europe.
Mitsubishi prévoit de vendre moins de voitures durant son exercice 2022-2023 : 908 000 unités contre 938 000 escomptées jusqu’ici.

Tirant partie de la faiblesse du yen, Mitsubishi a revu à la hausse ses objectifs financiers annuels. Mais pas ses ventes. Cette révision reflète des "taux de change favorables, tout en prenant en compte les risques comme un déclin des ventes de véhicules à cause d'une pénurie de semi-conducteurs et de notre capacité d'expédition, et les coûts des matières premières en très forte hausse", a détaillé Mitsubishi Motors dans un communiqué.

 

A lire aussi : Mitsubishi ASX : un Captur diamanté

 

Le japonais prévoit désormais, pour son exercice qui s'achèvera fin mars 2023, un bénéfice net de 140 milliards de yens (environ 1 milliard d'euros), contre 90 milliards de yens lors de ses dernières prévisions. Cela représenterait un bond de 89 %. Il table à présent sur un bénéfice opérationnel annuel de 170 milliards de yens (1,2 milliard d'euros), au lieu de 110 milliards de yens précédemment, ce qui serait une envolée de 95 % sur un an. Le constructeur prévoit une augmentation de 24 % sur un an de son chiffre d'affaires, à 2 530 milliards de yens (17,4 milliards d'euros), au lieu de 2 350 milliards de yens auparavant.

 

En revanche, il a légèrement abaissé son objectif de ventes en volume, à 908 000 unités (-3 % sur un an), contre une prévision précédente de 938 000 véhicules. Dans le détail, Mitsubishi Motors prévoit (en volume) une croissance de ses ventes en Asie du Sud-Est, son principal marché, ainsi qu'au Japon, mais s'attend à les voir reculer en Chine et aux Etats-Unis, et dégringoler en Europe.

 

Un bon deuxième trimestre

 

Au deuxième trimestre (juillet-septembre 2022), le groupe a vu son bénéfice presque tripler sur un an à 44,1 milliards de yens (303 millions d'euros) et son bénéfice opérationnel quasiment quadrupler, à 53,8 milliards de yens. Son chiffre d'affaires a grimpé de 37 % à 629,5 milliards de yens (4,3 milliards d'euros). (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle