S'abonner
Constructeurs

Le marché allemand dans le dur en mars 2022

Publié le 5 avril 2022

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Avec une baisse de 17,5 % en mars 2022, le marché allemand connaît un coup d'arrêt après un bon début d'année. Le ralentissement est de 4,6 % depuis janvier et les prévisions de production ont été revues à la baisse.
Le marché allemand a reculé de 17,5 % en mars 2022.
Le marché allemand a reculé de 17,5 % en mars 2022.

Après des mois de janvier et de février 2022 en hausse, le marché allemand a plongé de 17,5 % en mars. Selon les chiffres du KBA, l'Agence fédérale de l'automobile, il s'est immatriculé 241 330 véhicules pendant cette période. Résultat, cette contre-performance se ressent sur le premier trimestre 2022. En effet, après trois mois d'activité, le KBA a enregistré 625 954 immatriculations, en baisse de 4,6 %.

 

Dans ce contexte, le leader du marché, Volkswagen, affiche un repli de 14,4 % sur le trimestre avec 112 025 unités. Mercedes avec 57 602 unités (-7,6 %) est deuxième et Audi complète le podium avec 53 036 unités (+4,2 %).

 

Les plus belles progressions du trimestre sont à mettre à l'actif de Polestar (1 109 unités ; +147,5 %), Tesla (14 408 ; +137,2 %) et Dacia (12 560 ; +77,7 %). Au chapitre français, Renault, avec 19 735 unités, recule de 24,9 % et Peugeot, avec 11 111 unités, de 14,4 % alors que Citroën, avec 8 338, perd 19,1 %. Enfin, DS progresse de 19,2 % avec 541 immatriculations.

 

Baisse des prévisions de production

 

La production des usines allemandes est fortement perturbée par le conflit en Ukraine. D'ailleurs, la fédération des constructeurs allemands (VDA) a revu ses prévisions de production en raison de "la guerre en Ukraine et des conséquences sur les chaînes d'approvisionnement", selon un communiqué.

 

Après une chute de 29 % en mars de la production domestique, la VDA table désormais sur 3,3 millions d'unités sur un an, soit une hausse de 7 %, contre +13 % attendus précédemment. Dans leurs usines internationales, les constructeurs allemands devraient produire cette année 2 % de voitures de plus qu'en 2021 (contre +5 % attendu auparavant). (avec AFP)

 

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle