S'abonner
Constructeurs

Ford sort complétement de Russie

Publié le 26 octobre 2022

Par Christophe Jaussaud
< 1 min de lecture
Drastiquement réduites en 2019 et à l'arrêt depuis mars 2022, les activités de Ford en Russie sont aujourd'hui terminées. L'américain vient de vendre les 49 % qu'il détenait encore dans la coentreprise avec Sollers.
Ford va vendu les 49 % qu'il détenait encore dans la coentreprise avec Sollers.

Les opérations russes de Ford ne représentaient déjà plus grand-chose depuis 2019 avec la fermeture de trois usines sur quatre qu'il détenait avec son partenaire local, Sollers. Ce dernier avait même pris le contrôle de la coentreprise.

 

Aujourd'hui, Ford vient d'annoncer qu'il avait vendu les 49 % qu'il détenait encore dans la JV Ford-Sollers, qui n'existait plus que sur le marché de l'utilitaire.

 

L'américain avait déjà réduit la voilure dans le pays depuis mars 2022. "La vente fait suite à la suspension totale de toutes les opérations en Russie, y compris la fabrication, la fourniture de pièces, l'informatique et le support technique, en mars de cette année" explique le constructeur dans un communiqué.

 

Ford précise également qu'il a la possibilité "de racheter les actions dans un délai de 5 ans, si la situation mondiale devait changer."

 

Après Mercedes, Ford est le deuxième constructeur à annoncer, le 26 octobre 2022, son retrait du marché russe. Précédemment, il y avait déjà eu Renault, Nissan ou Toyota.

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle