S'abonner
Constructeurs

Ford freiné par la pénurie de semi-conducteurs

Publié le 28 avril 2022

Par Christophe Jaussaud
3 min de lecture
La production de Ford est toujours bridée par le manque de semi-conducteurs. Mais la demande pour ses véhicules reste solide et le groupe les vend à des prix élevés, ce qui l'incite à maintenir ses prévisions pour l’année.
Le chiffre d'affaires de Ford a baissé de 5 %, à 34,5 milliards de dollars, au premier trimestre 2022.
Le chiffre d'affaires de Ford a baissé de 5 %, à 34,5 milliards de dollars, au premier trimestre 2022.

Au premier trimestre 2022, Ford a livré 966 000 véhicules, soit 9 % de moins qu'il y a un an, détaille un communiqué en date du mercredi 27 avril. Son chiffre d'affaires a reculé de 5 % à 34,5 milliards de dollars.

 

"La pénurie mondiale persistante de semi-conducteurs a freiné la production et les livraisons de Ford en janvier et février, bien que les taux de fabrication se soient considérablement améliorés en mars", souligne le groupe.

 

Ford a été soutenu par la hausse des prix de vente, les rabais proposés aux clients étant notamment moins importantes. Mais il a aussi dû faire face aux tarifs plus élevés des matières premières et à une baisse des volumes.

 

A lire aussi : Ford accélère sa transition vers l'électrique en Europe 

 

Son bénéfice hors éléments exceptionnels avant impôts et intérêts a atteint 2,3 milliards de dollars. Le groupe a aussi révisé à la baisse la valeur de son investissement dans le fabricant de pick-up électriques Rivian, dont l'action a beaucoup baissé depuis son entrée en Bourse en novembre. Cela s'est traduit par une perte comptable de 5,2 milliards de dollars. Ford a enregistré en conséquence une perte nette de 3,1 milliards de dollars.

 

Ford estime avoir entamé le deuxième trimestre avec un carnet de commandes "extrêmement sain". Et avec les prix de vente actuels, le groupe s’attend toujours à atteindre sa prévision de bénéfice ajusté avant intérêts et impôts de 11,5 et 12,5 milliards de dollars.

 

Début de production de F150 Lightning

 

Il faut toutefois que la situation du côté des semi-conducteurs s’améliore au deuxième semestre et que les coûts des matières premières ne s’emballent pas de plus de 4 milliards de dollars supplémentaires par rapport à l’année précédente, souligne Ford.

 

A lire aussi : Ford vise plus haut en 2022

 

Ses prévisions "supposent également que les perturbations de la chaîne d'approvisionnement et la production résultant de nouveaux problèmes de santé liés au Covid et des confinements en Chine ne se détérioreront pas davantage", ajoute l’entreprise.

 

Ford assure par ailleurs être toujours sur la bonne voie pour augmenter ses capacités de production de véhicules électriques à 600 000 unités par an d’ici fin 2023. Le groupe a notamment officiellement lancé mardi la production de la version électrique de son populaire pick-up F-150, dont les premiers exemplaires seront envoyés aux clients "dans les jours à venir". (avec AFP)

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle