S'abonner
Constructeurs

Ford vise plus haut en 2022

Publié le 7 février 2022

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Malgré une production perturbée par le manque de semi-conducteurs, Ford a dévoilé de bons résultats pour l'exercice 2021. Son chiffre d'affaires dépasse 136 milliards de dollars et son bénéfice net culmine à 17,9 milliards. De quoi être optimiste pour 2022.
Ford a enregistré un chiffre d'affaires de 136,3 milliards de dollars en 2021.
Ford a enregistré un chiffre d'affaires de 136,3 milliards de dollars en 2021.

Avec un bénéfice net de 17,9 milliards de dollars, l'exercice 2021 de Ford a été bon. Mais ce chiffre doit prendre en compte un gain comptable de 8,2 milliards liés à son investissement dans la start-up Rivian et à d'autres éléments exceptionnels que la firme de Dearborn avait déjà annoncé.

 

Son chiffre d'affaires a progressé de 7 % à 136,3 milliards de dollars, dépassant ainsi celui de son concurrent General Motors. Le bénéfice ajusté avant intérêts et impôts du groupe s'est affiché à 10 milliards, soit dans le bas de la fourchette des prévisions du groupe. Au seul quatrième trimestre 2021, le constructeur a vu son chiffre d'affaires progresser de 5 % à 37,7 milliards de dollars, un peu en dessous des attentes.

 

Le manque de disponibilité de semi-conducteurs notamment "a conduit à une perte avant intérêts et impôts sur le trimestre en Europe", a souligné le groupe. Ford a tenté de minimiser l'impact en allouant les puces disponibles "aux nouveaux véhicules les plus demandés, comme le SUV Bronco et le petit pick-up Maverick, aux modèles particulièrement rentables des pick-up F-Series et Transit, et aux commandes des clients", a souligné son directeur financier John Lawler.

 

Des ventes en hausse de 10 à 15 % 2022

 

Ford, qui se dit "optimiste" pour l'année en cours, anticipe que son bénéfice avant intérêt et impôt atteigne entre 11,5 et 12,5 milliards en 2022. "Nous nous attendons à ce que les contraintes d'approvisionnement restent mouvantes, avec toute une gamme de facteurs allant des semi-conducteurs au Covid", a souligné John Lawler lors d'une conférence téléphonique.

 

Le groupe prévoit que ses livraisons progressent de 10 % à 15 % sur l'ensemble de l'année 2022, mais reculent au premier trimestre en raison notamment de la vague de contaminations liée au variant Omicron et de ses répercussions sur ses fournisseurs, a-t-il ajouté. Le groupe a aussi prévu un surcoût lié aux prix des matières premières de 1,5 à 2 milliards de dollars.

 

L'entreprise mise parallèlement beaucoup sur sa montée en puissance sur le segment des véhicules électriques. Ford affirme avoir déjà enregistré plus de 275 000 réservations ou commandes pour les SUV Mustang Mach-E, les pick-up F-150 Lightning et les camionnettes E-Transit. Le groupe prévoit de pouvoir produire au moins 600 000 véhicules électriques par an d'ici 2023. (avec AFP)

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle